Tivaouane, 5 sept (APS) – Le service d’hygiène de Tivaouane se prépare activement au prochain Gamou, qui a la particularité cette année de se tenir pendant l’hivernage, a indiqué le lieutenant Moussa Dione de la brigade du service d’hygiène de la cité religieuse.

 

L’hivernage est une période propice à la prolifération des vecteurs pathogènes, dont les moustiques, a-t-il dit à l’APS, ajoutant que d’ici dix ans, le Gamou se tiendra en saison des pluies, qui rime avec la propagation de maladies.

 

La prévention s’impose surtout au moment où est apparu à Kédougou, le chikungunya, une maladie qui peut facilement se déporter d’un lieu à un autre à travers les moyens de transport et les animaux, a soutenu Dione.

 

Une raison suffisante, d’après lui, pour “mettre le paquet sur la prévention, afin de minimiser tous les risques sanitaires liés à ces maladies“.

Les Gamou des années à venir ne seront vraiment pas identiques aux Gamou passés, et celui de cette année n’échappera pas à la règle de ce grand changement, a relevé le responsable.

 

Selon lui, le niveau central, notamment la brigade nationale des services d’hygiène en est “tellement conscient qu’il déploie tous les gros moyens pour assurer une couverture correcte du Gamou“.

 

Le commandement, a-t-il noté,  a tenu des réunions internes,  en sus des comités départementaux de développement (CDD), du comité régional de développement (CRD) ou du comité national de développement (CND) qui ne va pas tarder.

 

Une série de réunions de coordination se sont tenues, dont la dernière en date s’est tenue la semaine  passée.  Elle regroupait, à Tivaouane, la brigade d’hygiène, le niveau central et la Brigade  régionale d’hygiène (BRH) de Thiès, qui ont pris toute une journée pour faire l’état des lieux “dans le seul but d’assurer une meilleure préparation“.

 

Le lieutenant Dione a ajouté qu’une correspondance contenant une expression  en produits de désinfection, a été adressée au maire de la commune Demba Diop Sy.

“Nous sommes sûrs que nous pouvons compter sur ma sensibilisation des marabouts pour mieux réussir notre mission d’asseoir la prévention et  l’hygiène avant, durant et après  le Gamou“, a dit le lieutenant Moussa Dione.

 

 

MKB/ADI

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JUSTICE-STATISTIQUES / La population carcérale estimée à 12910 personnes en 2023 (rapport)

Dakar, 25 juil (APS) – Le dernier rapport de l’Observateur national des lieux de pri…