Une hausse de 56,10 % des droits perçus par les associés de la Sodav en 2021
APS
SENEGAL-ARTS-REMUNERATION

Une hausse de 56,10 % des droits perçus par les associés de la Sodav en 2021

Dakar, 23 juin (APS) – Les droits perçus par les auteurs, artistes-interprètes, producteurs et éditeurs ont augmenté de 56,10 % en 2021, a déclaré, jeudi, à Dakar, le directeur général de la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav), Aly Bathily. 

Le montant des droits collectés est passé de 369.492.067 francs CFA en 2020 à 516.791.405 en 2021, soit une hausse de 207.299.338, équivalant, en valeur relative, à 56,10 %, a-t-il dit lors d’une présentation du dernier rapport annuel de la Sodav.
 
Cette hausse est surtout due à la reprise des activités artistiques et culturelles au cours du second semestre de 2021. Elles avaient été suspendues en raison de la pandémie de Covid-19. 
 
La signature d’un protocole d’accord entre la Sodav et Canal+ y a contribué, a ajouté M. Bathily.
 
Selon lui, les droits perçus de cette chaîne de télévision généraliste française représentent 37,53 % des perceptions globales de l’année 2021 de la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins.
 
La répartition des droits des artistes a connu, en revanche, une baisse de 17,67 %, selon le directeur général de la Sodav. 
 
La société de gestion du droit d’auteur et des droits voisins a distribué aux ayants droit un montant total de 355.028.590 francs CFA, contre 431.270.131 en 2020, a-t-on appris de son directeur général.
 
Aly Bathily a informé les artistes associés de la signature d’un accord de réciprocité qui lie la Sodav à la Sacem, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (France).
 
En 2021, l’Etat du Sénégal a versé à la Sodav une subvention de 550 millions de francs CFA, une somme qui a permis à la société de gestion des droits d’auteur d’assurer ses charges de fonctionnement, qui s’élèvent à 529.162.357 francs CFA, selon le rapport. 
 
‘’En comparaison avec l’année 2020, l’on constate une hausse des charges de l’ordre de 39,64 %. Cette situation se justifie du fait de la reprise des activités post-pandémie’’, explique le document.
 
Les taux de frais de gestion n’ont pas été appliqués en 2021 en raison de la subvention annuelle reçue de la présidence de la République. 
 
La Sodav ambitionne, par ailleurs, de construire son siège et de nouer des partenariats avec les plateformes digitales, le Comité national de gestion de la lutte, la société publique de transport Dakar Dem Dikk et les transporteurs privés. Elle veut les sensibiliser sur les droits des artistes.

FKS/ESF/ASG

Les dernières vidéos