Gestion foncière : le processus de sécurisation et de cadastrage intégral en cours (DGID)
APS
SENEGAL-ECONOMIE-HABITAT

Gestion foncière : le processus de sécurisation et de cadastrage intégral en cours (DGID)

Saly-Portudal (Mbour), 14 (APS) – Le processus de sécurisation foncière et de cadastrage intégral est en cours, a assuré, samedi, le Directeur général des impôts et domaines (DGID).
 
’’Le processus de sécurisation foncière et de cadastrage intégral est en cours, avec ce que cela implique en termes d’outils et de transfert de compétence au profit de la DGID’’, a notamment dit Bassirou Samba Niasse. 
 
Il s’exprimait samedi à Saly-Portudal (Mbour, ouest) où ils présidait le démarrage des travaux de la 16ième assemblée générale ordinaire de l’Amicale des inspecteurs des impôts et domaines du Sénégal (AIIDS)

Le thème de la rencontre porte sur : ’’Les problématiques foncières au Sénégal : rôle et responsabilité de la DGID’’.

’’Ces grands projets à incidence foncière, combinés au recensement national des propriétés imposables, à l’enquête de satisfaction des usagers, à l’audit des ressources humaines, constituent une véritable réponse de la DGID aux problématiques foncières du pays’’, a ajouté le directeur général des Impôts et Domaines.
 
Selon lui, la problématique foncière du Sénégal est principalement liée au foncier non sécurisé. Or, la DGID détient la sécurité physique avec le cadastre et gère la sécurité juridique avec les domaines et la conservation foncière.
 
’’Sachant que la terre constitue un actif valorisé mobilisateur de sources de financement, nous avons conceptualisé l’élargissement de l’assiette fiscale par la facilitation et la démocratisation préalable de l’accès au foncier sécurisé, à travers une administration moderne et digitalisé’’, a fait valoir M. Niasse DG de la DGID.
 
Le foncier ’’a comme caractéristique qu’il est majoritairement constitué de domaine national qui est géré, en grande partie, par les Collectivités territoriales’’, a t-il relevé.

’’C’est ainsi que nous avons, dans la déclinaison du volet foncier du programme +Yaatal+, lancé l’opération +Sama këyitu Këur+ pour régulariser, sécuriser et valoriser en masse les parcelles occupées’’, a-t-il souligné.
 
Dans la foulée, la DGID est en train de déployer le système de gestion du foncier pour la digitalisation de la chaîne foncière, à travers le PROMOGEF (Projet de modernisation de la gestion foncière), avec l’encrage du Projet cadastre et sécurisation foncière (PROCASEF).

’’La terre représente beaucoup d’enjeux et occasionne beaucoup de litiges au Sénégal’’, a-t-il indiqué, ajoutant que ’’la prise de conscience des enjeux fonciers justifie la place que nous avons accordée dans notre programme Yaatal (élargir, en wolof)’’.
 
 ADE/OID
 

Les dernières vidéos