La pandémie a exacerbé les défis socio-économiques du continent (rapport)
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

La pandémie a exacerbé les défis socio-économiques du continent (rapport)

Diamniadio, 14 mai (APS) – La pandémie de Covid-19 a exacerbé les défis socio-économiques du continent avec près de 58 millions de personnes qui ont franchi le seuil de l’extrême pauvreté, indique le Rapport 2021 de la Commission économique sur l’Afrique, relevant que les femmes sont ’’plus susceptibles de tomber dans la pauvreté’’.
 
Environ 58 millions d’Africains dont la consommation est comprise entre 1,90 et 2,90 dollars par jour sont extrêmement vulnérables à la pauvreté en raison de la pandémie, note le Rapport présenté samedi en marge des travaux de la 54éme réunion de la Commission économique de l’Afrique des Nations Unies (Com2022) au Centre de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio.
 
Le document souligne que l’Ethiopie et le Nigéria regorgent la plupart de ces ’’nouveaux pauvres’’ créés par la pandémie et que quinze pays africains risquent de se retrouver ’’dans une situation de surendettement’’.
 
’’Déjà au bord du seuil de pauvreté pour la plupart, ces millions de personnes sont tombés dans l’extrême pauvreté causant ainsi un recul de deux décennies d’efforts d’éradication de la pauvreté en Afrique’’, a souligné le chef de la Section Politiques sociales, genre et pauvreté de la CEA, un des panélistes de la cérémonie de lancement du rapport.
 
Dans la présentation, Adrian Gauci a fait état de ’’situation sans précédent depuis 1990’’ avec ’’des millions de pauvres supplémentaires’’.
 
L’incidence de la pandémie de Covid-19 sur la pauvreté et la vulnérabilité varie selon les pays alors que les stratégies d’adaptation des ménages se trouvent à ’’un point de rupture’’.
 
Pour l’économiste, cette variation s’explique par la situation des groupes vulnérables à faible revenu et dépend fortement des politiques gouvernementales visant à atténuer les effets de la pandémie.
 
Il s’agit de la fourniture par l’Etat de biens publics tels que les soins de santé, l’éducation, la protection sociale, les interventions sur le marché du travail et l’initiative individuelle sous forme d’épargne, a t-il indiqué en citant le rapport.
 
Le chef économiste et Secrétaire exécutive-adjointe de la CEA, Hanan Morsy, a relevé que le ’’paquet de relance économique’’ est estimé à 2,2 milliards de dollars là où l’Europe a besoin de 2 mille milliards pour sa relance, ce qui traduit une inégalité dans la capacité de mobilisation des ressources entre les deux continents.
 
Dans ses conclusions, le rapport note que la pauvreté et la vulnérabilité sont liées et que les mesures de politique générale doivent les cibler ensemble dans la recherche de solutions.
 
Ainsi, la pandémie de Covid-19 a confirmé la nécessité de ’’se concentrer sur l’amélioration de la gestion des risques des ménages vulnérables et sur le renforcement de leur résilience’’.
 
Pour les auteurs du document, les stratégies de lutte contre la pauvreté ne doivent pas se limiter à réduire la pauvreté immédiate mais doivent également réduire la vulnérabilité à la pauvreté et renforcer la résilience face aux chocs futurs.
 
 

ADL/OID

Les dernières vidéos