Une grande diversité de sujets à la une des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Une grande diversité de sujets à la une des quotidiens

Dakar, 5 oct (APS) – La crainte d’une hausse des prix des hydrocarbures est l’un des nombreux sujets traités par les quotidiens pour leur édition de ce mercredi.

‘’Les Sénégalais ne sont pas au bout de leur peine. Alors qu’ils subissent la hausse des prix des denrées alimentaires, ils risquent de faire face à un renchérissement des prix des hydrocarbures’’, écrit WalfQuotidien.
 
‘’Le ministère du Commerce n’exclut pas une flambée des prix’’ des produits en question, dont le gaz butane, lit-on dans le même journal.

Concernant les prix des denrées alimentaires, L’As annonce que plus de 1.500 commerçants ont été interpellés pour non-respect des tarifs fixés par les services du commerce intérieur.

Les commerçants indélicats ont été rappelés ‘’à l’ordre’’ et ont payé des amendes d’un montant global de 27 millions de francs CFA, ajoute L’As.
 
L’Observateur raconte ‘’l’histoire’’ du lieutenant Ahmed Béchir Ndiaye, le commissaire de police de Wakhinane Nimzatt, dans la banlieue de Dakar, mis en cause dans la mort de Cheikh Niasse. Ce dernier, un émigré sénégalais, serait mort d’hyperglycémie dans un hôpital où il avait été évacué en provenance d’une prison située à Dakar.
 
Le journal décrit la ‘’tumultueuse carrière’’ de ce policier ‘’très à cheval sur les principes’’. Selon plusieurs médias, il a été relevé de ses fonctions après la mort de Cheikh Niasse.
 
‘’Affaire Cheikh Niasse : une mort difficile à enterrer’’, écrit Le Quotidien. 

La famille du défunt soutient qu’‘’il n’y a jamais eu d’autopsie’’ effectuée sur son corps, rapporte le journal, ajoutant que ses proches exigent qu’une enquête soit menée sur les circonstances de sa mort.

Selon Les Echos, les activistes et rappeurs Simon et Kilifeu feront face au juge d’instruction, ce mardi. Mis en cause dans une affaire de trafic de passeports, ils sont placés en détention depuis plusieurs jours. ‘’Immédiatement après les auditions, nous déposerons une demande de mise en liberté provisoire’’, déclare Me Moussa Sarr, l’avocat des prévenus, cité par le même journal.

Le Soleil consacre un dossier aux tirailleurs sénégalais, les soldats africains mobilisés par la France, lors des deux guerres mondiales (1914-1918, 1939-1945). Il s’appesantit sur le massacre de certains d’entre eux à Thiaroye, à Dakar, en 1944. 

‘’Les héros d’une sombre tragédie’’, écrit Le Soleil.
 
Sud Quotidien, pour sa part, publie un dossier sur les luttes syndicales. Selon le journal, plusieurs syndicats ne tiennent plus tête aux employeurs.

‘’Les syndicats (…) se vident de plus en plus de leurs adhérents’’, constate-t-il. ‘’Au même moment, ajoute Sud Quotidien, le patronat profite de la vulnérabilité des travailleurs pour les exploiter.’’
 
EnQuête évoque la participation des ‘’technocrates’’ aux élections municipales et départementales prévues en janvier prochain.

‘’Technocrates respectés, devenus politiciens invétérés, ils vont à l’assaut des mairies’’, fait remarquer le journal, illustrant le sujet par les photos des ministres de l’Economie et du Commerce, Amadou Hott et Aminata Assome Diatta, du ministre-conseiller à la présidence de la République Ismaïla Madior Fall, et du directeur général de Dakar Dem Dikk, Oumar Boun Khatab Sylla.

Le Populaire et d’autres journaux évoquent le placement sous mandat de dépôt de l’activiste Guy Marius Sagna, qui sera jugé jeudi pour diffusion de fausses nouvelles. Il est inculpé pour un post Facebook selon lequel le ‘’déshonneur’’ serait devenu, à son avis, ‘’la nouvelle devise de la Gendarmerie sénégalaise’’, explique Libération.

‘’Des paysans prédisent de très mauvaises récoltes et la faim’’, affirme Le Témoin Quotidien. 

Le manque d’engrais, l’insuffisance des semences distribuées par l’Etat, les insectes ravageurs et la pause pluviométrique sont les causes de la faible production agricole, selon le journal.

ESF/ASG