Ousmane Sonko en vedette dans les journaux
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Ousmane Sonko en vedette dans les journaux


Dakar, 17 oct (APS) - Les journaux parvenus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise s’intéressent, dans leur majorité, à l’actualité politique en mettant notamment en exergue les déclarations faites la veille par l’opposant Ousmane Sonko, leader de PASTEF (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité).


’’Les mises au point de Sonko’’, mentionne ainsi à sa Une Enquête pour rendre compte de la sortie publique du responsable politique dont une vidéo circulant sur les réseaux sociaux a suscité une levée de boucliers dans l’espace public en raison de propos jugés désobligeants qu’il y tient à l’égard des chefs d’Etat qui se sont succédé à la tête du pays.


’’Cette vidéo a été sortie de son contexte et pervertie. Je n’ai cité aucun nom. L’unique dessein ayant motivé la diffusion de la dernière vidéo est de me mettre en mal avec l’opposition. Ils ont diffusé cette vidéo après avoir été informés de démarches pour une rencontre et des discussions avec l’ancien président Abdoulaye Wade’’, se défend Sonko dans des propos rapportés par le Journal.


’’Sonko persiste et signe’’, affiche de son côté Sud Quotidien au sujet de la polémique ayant suivi la vidéo virale du responsable du parti PASTEF. ‘’Il ne trouve rien de grave dans les propos qu’il avait tenus sur les anciens dirigeants de ce pays. Il a dénoncé une campagne de diabolisation menée contre sa personne par le pouvoir qui chercherait à la mettre en mal avec Wade’’, souligne le journal dans ses colonnes.


Pour Vox Populi ‘’Sonko s’assume et accuse le pouvoir’’ en évoquant ‘’une tentative de diabolisation qui a largement échoué’’. Selon le journal, le leader de PASTEF a également profité de sa rencontre avec les journalistes au siège de sa formation politique pour porter de nouvelles accusations de mauvaise gestion des deniers publics.


S’appuyant sur les contacts entre Sonko et l’ancien président Wade matérialisés par un entretien téléphonique révélé par le jeune opposant, et une possible rencontre entre les deux hommes, le journal L’AS se projette déjà sur les implications en n’hésitant pas à afficher à sa Une : ‘’Vers une sainte alliance’’ entre Wade et Sonko en direction de la présidentielle de 2019. 


’’L’axe du mal contre Macky’’, mentionne Walf Quotidien au sujet d’une possible ‘’jonction entre Wade et Sonko’’. Selon la publication, ‘’Wade sait flairer les bons coups et les exploiter. L’ancien président de la République et Sonko vont se rencontrer pour certainement dessiner les contours d’une future alliance qui pourrait sonner le glas de l’ère Macky au pouvoir’’, croit savoir le journal.


Illustrant sa Une d’une photo du responsable de PASTEF, le journal Le Quotidien l’accompagne du titre : ‘’Sonko rectifie le tir’’ après sa vidéo sur les présidents du Sénégal, alors que la Tribune indique a sa Une : ‘’Sonko sort la grosse artillerie’’.


Loin de cette agitation politique, le journal L’Observateur continue pour sa part à s’intéresser au projet de loi de finances pour l’année 2019, s’alarmant notamment du niveau d’endettement du Sénégal sous le titre : ‘’Macky Sall s’enfonce dans la dette’’.


‘’Alors que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international s’émeuvent de la dette publique, l’Etat du Sénégal semble mépriser ces alertes. Pour l’exercice budgétaire de l’année 2019, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a été autorisé à contracter plus de 1 317 milliards de francs de dette’’, fait remarquer la publication dans ses colonnes.
 
Le journal Source A s’inscrit également sur le registre de la dette publique en entretenant ses lecteurs de la situation financière de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES). Selon le journal, l’Etat du Sénégal doit quelque 52 milliards de francs à cette structure, alors qu’elle ne disposerait plus de réserves financières.


En solo, le Soleil, sous le titre : ‘’Les Lions qualifiés’’, revient sur la victoire décrochée mardi à Khartoum par les protégés d’Aliou Cissé aux dépens du Soudan (1-0) dans le cadre de la quatrième journée des éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue en 2019 au Cameroun.


Le quotidien évoque ‘’Une qualification acquise avec les tripes’’ pour rendre compte de la prestation des Lions de la Téranga. ‘’C’est le match le plus difficile depuis que je suis à la tête de cette sélection’’, témoigne ainsi leur sélectionneur, dans des propos rapportés par le journal.

AKS/OID