Les suites de la mutinerie de Rebeuss en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les suites de la mutinerie de Rebeuss en exergue

Dakar, 26 sept (APS) - Les quotidiens traitent principalement des suites de la mutinerie de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss (Dakar), un des principaux sujets à la Une de leur livraison du lundi.
 
 
En visite à Rebeuss, le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba annonce "une batterie de mesures (…) pour soulager les détenus" de cette prison située non loin du centre-ville dakarois, rapporte le quotidien Le Soleil.
 
Le journal relève que la population carcérale "mène, depuis quelques temps, une révolte contre les longues détentions (préventives) et les conditions de vie à Rebeuss", d’où la mutinerie de mardi dernier.
 
Environ 600 détenus avaient profité ce jour-là des visites et de l’heure de promenade pour tenter une évasion collective, amenant l’administration pénitentiaire à "utiliser les moyens à sa disposition" pour contenir la fronde et arriver à maîtriser la situation.
 
Un détenu a perdu la vie et 27 autres ont été blessés, contre 14 chez les surveillants pénitentiaires, conséquence d’un mouvement d’humeur entamé plus de deux semaines plutôt, qui visait à amener les autorités à trouver des solutions à la question des longues détentions et de la promiscuité résultant du surpeuplement carcéral.
 
"Dans les hôpitaux le vendredi, puis à la Maison d’arrêt de Rebeuss le samedi. Le ministre de la Justice a rencontré les détenus et les blessés" ce week-end, rapporte le quotidien Enquête selon qui Me Sidiki Kaba "monte au front" sur cette question.
 
Si l’on en croit le garde des Sceaux, "les mutins de mardi dernier ont présenté des excuses pour leurs actes, tout en formulant des doléances. Une série de mesures est annoncée allant dans le sens de rendre la vie carcérale plus humaine au Sénégal".
 
"Un drame a été évité de justesse, car il y avait 2090 détenus contre 44 gardes pénitentiaires", a commenté M. Kaba, avant d’annoncer, dans des propos relayés par le quotidien L’As, la construction de deux nouvelles prisons et d’une boulangerie pour les détenus.
 
"+La fin des longues détentions, la permanence des Chambres criminelles et un armistice de surpeuplement+. Ces trois points de la plateforme revendicative des détenus sont en phase d’être satisfaits", note le journal Le Quotidien, citant à son tour le ministre de la Justice.
 
Le ministre annonce par ailleurs "des mesures dont la plus saillante est le projet de révision du Code pénal et du Code de procédure pénale qui sera soumis au Conseil des ministres du 28 septembre" et qui "permettra d’instaurer la permanence des Chambres criminelles", ajoute le même journal.
 
"Sidiki Kaba a encore fait des promesses, reste à savoir si celles-ci ne seront pas rangées dans ses tiroirs, comme les précédentes", souligne Walfquotidien. Le Témoin quotidien également revient sur ces mesures annoncées par le garde des Sceaux pour en finir contre le surpeuplement carcéral et les longues détentions préventives.
 
Dans le même temps, la directrice de la maison d’arrêt et de correction (MAC) de Rebeuss est convoquée à la Division des investigations criminelles (DIC) pour être entendue, en vue de "tirer cet incident au clair", dans le cadre de l’enquête ouverte par les autorités compétentes.
 
Plusieurs quotidiens reviennent sur les 14 ans du naufrage du bateau "Le Joola", dans la nuit du 26 septembre 2002, au large de la Gambie, causant 1863 morts officiels. "L’impossible deuil des familles", affiche Walfquotidien. "14 ans de naufrage", indique le journal Le Quotidien. 
 
Le Soleil annonce pour sa part l’adoption d’un projet de code consensuel, à l’issue d’un séminaire de concertation tenu à Saly-Portudal. Un comité restreint de suivi a été mis en place dans ce cadre, avant que le texte ne soit soumis au gouvernement et à l’Assemblée nationale.
 
 


BK/PON