Les suites de la mort d’un orpailleur tué par balle à Kédougou en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les suites de la mort d’un orpailleur tué par balle à Kédougou en exergue

Dakar, 15 fév (APS) - Les journaux parvenus mercredi à l’APS traitent principalement des suites de la mort de l’orpailleur Yamadou Sagna atteint par balle lors d’une altercation avec un douanier, lundi, à Khossanto, dans la région de Kédougou (sud-est).
 
Le jeune Yamadou Sagna faisait partie d’un groupe d’orpailleurs dont les motos et divers autres matériels de détection d’or ont été saisis par les douaniers lors d’une opération de routine.
 
Selon plusieurs quotidiens, les orpailleurs concernés ont voulu récupérer leurs affaires auprès des douaniers qui leur avaient envoyé une convocation portant sur la régularisation de leur situation au poste de Saraya.
 
Une altercation s’en est suivie, au cours de laquelle Yamadou Sagna a été mortellement atteint par une balle.
 
"Kédougou en flammes", titre l’AS quotidien à sa Une, au sujet des manifestations organisées par les populations locales suite à ce drame.

Le journal illustre sa Une par des images de cases brûlées et rapporte que les locaux de la douane ont été "saccagés’’, les édifices publics "vandalisés".
 
"Kédougou, terre des bavures", renchérit le Quotidien qui revient largement sur une "journée d’émeutes à Saraya", en faisant observer que le jeune Sagna est "la énième victime des forces de l’ordre", à Kédougou en particulier.
 
Le journal du groupe Avenir communication Le Quotidien également annonce que les locaux de la douane et de la gendarmerie ont été incendiés à Saraya. Les douaniers mis en cause ont été arrêtés et une information judiciaire ouverte, ajoute le même journal.
 
Les zones d’orpaillage de cette région du sud-est du Sénégal riment avec "vandalisme, banditisme, criminalité", souligne pour sa part Le Témoin quotidien, parlant de Kédougou comme d’un "véritable Nord-Kivu à l’est du Sénégal".
 
"Le gouvernement promet justice", rapporte Sud Quotidien. Ce journal et plusieurs autres signalent que les ministres Abdoulaye Daouda Diallo (Intérieur et Sécurité publique) et Birima Mangara (Budget) ont été dépêchés sur place par le gouvernement, dans l’espoir de ramener le calme et apaiser la tension.
 
Sur un tout autre sujet, le quotidien national Le Soleil évoque la visite de l’ambassadeur de France au Sénégal à l’intérieur du pays. Ce déplacement a conduit Christophe Bigot dans les régions Kolda, Tamba et Kédougou, où il a annoncé un financement de 30 milliards de francs CFA de l’Agence française de développement (AFD) en faveur de l’agriculture.
 
Walfquotidien traite de la politique et des perspectives des prochaines législatives prévues en fin juillet. "Macky dresse Abdoulaye Makhtar Diop contre Khalifa’’, affiche le journal.
 
Selon cette publication, le grand Serigne de Dakar va diriger la liste de la majorité à Dakar pour les législatives, une manière de contrer le maire de la capitale qui pourrait aller à ces consultations électorales sous sa propre bannière.
 
 
BHC/BK/PON