Les remous au PS ravissent la vedette aux autres sujets
APS
SENEGAL-REVUEPRESSE

Les remous au PS ravissent la vedette aux autres sujets

Dakar, 18 déc (APS) - L’actualité politique, notamment marquée par les remous au sein du Parti socialiste (PS), dame le pion aux autres sujets dans la livraison de lundi de la presse quotidienne.
 
Le journal Vox populi, par exemple, revient largement sur le rassemblement des "socialistes de valeur’’ à Kaolack (centre), en titrant : "Les Rebelles du Parti socialiste déclarent la guerre à la direction du parti".
 
Des membres du bureau politique et du comité central du Parti socialiste (PS), jugés proches du maire de Dakar, Khalifa Sall, en prison pour des malversations présumées portant sur 1,8 milliard de francs CFA, étaient en conclave samedi à Kaolack pour examiner la vie de leur formation politique.
 
Ils ont décidé au cours de cette rencontre de lancer la vente des cartes de membre et de proposer un candidat à la future présidentielle prévue en 2019. 

Selon Vox populi, les partisans du maire de Dakar onr réussi là "une démonstration de force à Kaolack".
 
Sur le même sujet, le quotidien L’AS note que "les khalifistes engagent la destitution de Tanor’’, à savoir le secrétaire général du PS Ousmane Tanor Dieng, avec le lancement d’un manifeste pour la mise en place d’une commission ad hoc qui serait chargée de la gestion de la formation socialiste.

Le journal poursuit, en soulignant que les détracteurs de la direction actuelle du PS envisagent de vendre "des cartes de l’unité" et vont désigner un candidat socialiste en 2019.
 
Cette situation fait dire au journal Tribune que le PS "s’installe dans la déchirure", une manchette illustrée par des images représentant le fondateur du PS, Léopold Sédar Senghor, son successeur Abdou Diouf et des leaders actuels de cette formation, Ousmane Tanor Dieng, Khalifa Sall ,Aissata Tall Sall, Barthélemy Dias et Bamba Fall, parmi d’autres.

 
Outre ce sujet, les quotidiens parvenus à l’APS traitent également du dernier sommet des chefs d’Etat de la CEDEAO qui s’est tenu samedi à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria.
 
Le quotidien national Le Soleil, ouvre sur la question de l’adhésion du Maroc à l’organisation sous-régionale. en citant le président de la République. ’’Nous attendons le rapport sur les études d’impact’’, déclare Macky Sall.

Le journal illustre sa Une par une photo de famille du sommet qui a eu lieu dans la capitale fédérale nigériane.
 
Le même sujet qui fait la une du journal Le Quotidien, selon lequel la CEDEAO "rabat les cartes" au sujet de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, repoussé en 2018, si l’on en croit le journal.
 
L’Observateur et Le Témoin quotidien se font l’écho des difficultés notées à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD).

"AIBD, les voisins au bord de l’abîme", avance L’Observateur en parlant des nuisances sonores liées au démarrage des activités du nouvel aéroport international sénégalais à Diass, lequel ne créerait pas non plus d’emplois comme espéré pour les jeunes de cette localité à la lisière des régions de Dakar et Thiès. 

Le Quotidien, citant des représentants de populations voisines de la nouvelle infrastructure aéroportuaire, voisins du nouvel aéroport avance :

’’J’ai cru que ma maison va s’effondrer" avec les mouvements des avions, témoigne un habitant de Diass au journal. ’’J’ai peur que les bruits affectent notre écoute", ajoute un autre.
 
De son côté, Le Témoin quotidien semble évoquer les mêmes problèmes en titrant sur la ministre de tutelle ’’Maïmouna Ndoye Seck, une vendeuse de… vent’’

Selon le journal, du fret à la récupération des bagages, en passant par le ravitaillement en carburant, "les couacs se multiplient’’ à l’AIBD.
 
BHC/SD/BK