Les quotidiens rendent hommage à Thione Seck
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les quotidiens rendent hommage à Thione Seck

Dakar, 15 mars (APS) – Les quotidiens reçus, lundi, à l’Agence de presse sénégalaise (APS), rendent hommage au musicien Thione Seck décédé dimanche à Dakar.
 
’’Décès de l’artiste-musicien Thione Seck, dernière note d’un parolier hors pair’’, affiche à sa Une Le Soleil.
 
Le Sénégal perd en Thione Seck un ténor de la musique sénégalaise, parolier et poète hors pair dont la légende a été nourrie par la richesse de ses textes, qui parlent, au-delà du mélomane, à la plupart de ses compatriotes.
 
De par les paroles de ses chansons, leur plein sens et leurs profondes connotations, Thione Seck éduquait, ramenait au quotidien des valeurs partagées, jugées fondamentales, autant qu’il interpellait au besoin sur les tares de la société sénégalaise.
 
Le lead vocal du Raam Daam, l’orchestre qu’il a créé en 1984, est décédé, dimanche, à l’hôpital de Fann de Dakar, des suites d’une courte maladie à l’âge de 66 ans. Il a été inhumé le même jour au cimetière musulman de Yoff.
 
’’+Papa+ Thione, le moralisateur a tiré sa révérence’’, selon Vox Populi. ‘’Concert d’hommages pour Thione’’, titre Le Quotidien. ’’Thione Seck, la voix dort’’, affiche L’Observateur qui revient sur les 5 dates d’une carrière musicale hors norme.
 
Selon L’As, ‘’la musique perd son parolier’’.
 
’’Adieu, Papa Thione !’’, s’exclame Sud Quotidien à sa Une, soulignant que Thione Seck, ‘’grande figure de la musique sénégalaise voire africaine (….) laisse derrière lui une œuvre grandiose et un Sénégal orphelin’’.
 
’’Adieu et merci’’, dit Lii quotidien qui indique l’annonce de son décès ‘’a plongé tout le pays dans un profond émoi’’. ‘’Sa voix mélodieuse, ses chansons rythmées par des paroles pleines de sagesse et d’enseignement. Il était un philosophe de la musique sénégalaise’’, salue la publication.
 
La Tribune parle de ‘’grosse perte pour le Sénégal et le monde des arts’’. ‘’Au revoir Papa Thione’’, affiche à sa Une le journal, rappelant cette vérité : ‘’Nul ne peut échapper à la mort (….)’’. ‘’La voix de Thione Seck s’élève de haut pour ne plus s’éteindre car il fait partie des élus de l’histoire’’, écrit le quotidien.
 
Libération se fait écho de la ‘’pluie d’hommages’’ à ce ’’seigneur de la parole’’. Selon le journal, ‘’malgré la crise sanitaire, c’est une foule immense qui a assisté hier à la levée du corps de Thione Seck à l’Hôpital Fann de Dakar avant de l’accompagner vers sa dernière demeure aux cimetières de Yoff’’.
 
C’est ‘’un monument qui s’affaisse’’, selon le quotidien Kriitik, relevant que ‘’c’est le pays qui a été pris de court par son décès alors que personne ne s’y attendait (…)’’.

Les quotidiens mettent aussi en exergue le geste du Khalife général des mourides qui a offert une enveloppe de 50 millions de francs Cfa pour soutenir les victimes des dernières manifestations.

 
OID/AKS