Les quotidiens commentent l’audition du magistrat Souleymane Téliko
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les quotidiens commentent l’audition du magistrat Souleymane Téliko

Dakar, 1er déc (APS) – Plusieurs quotidiens commentent, pour leur édition de mardi, l’audition du magistrat Souleymane Téliko par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM).
 
M. Téliko a été auditionné d’abord par l’Inspection générale de l’administration de la justice, par la formation disciplinaire du CSM ensuite. Il lui est reproché par l’administration judiciaire d’avoir dit que les droits de Khalifa Sall, l’ex-maire de Dakar, ont été violés lorsqu’il était jugé pour détournement de deniers publics.
 
‘’L’audition du juge Téliko a donné lieu à des échanges houleux entre les parties. Au final, il a écopé d’un blâme, le deuxième degré de sanction administrative après l’avertissement’’, écrit WalfQuotidien.
 
‘’Même si la défense dit être déçue, elle sait qu’elle a échappé à une plus lourde peine’’, commente Le Quotidien, ajoutant que ‘’les avocats de Souleymane Téliko n’ont pas caché leur déception’’ à la suite de la décision rendue par le CSM.
 
Le journal rappelle qu’il était reproché au président de l’Union des magistrats du Sénégal d’avoir commenté une décision de justice.
 
‘’Le blâme pour Téliko’’, lit-on dans EnQuête. ‘’Magistrats et avocats se sont vaillamment battus pour empêcher toute condamnation du président de l’UMS, victime, selon eux, de son indépendance et de sa liberté de ton’’, poursuit le même journal.
 
‘’L’objectif du ministre [de la Justice] est d’affaiblir l’UMS, mais c’est peine perdue’’, soutient un avocat cité par EnQuête.
 
Les quotidiens sont également préoccupés par la ‘’séquestration’’ de 353 personnes dans des camps de détention privés à Dakar.
 
‘’Organisation de ‘milices’ privées : l’Etat pris en défaut’’, écrit Sud Quotidien, concernant la ‘’séquestration’’ de 353 personnes dans des centres de détention privés situés à Dakar.
 
Ces centres seraient entretenus par des proches du guide religieux Serigne Modou Kara, selon plusieurs journaux.
 
‘’Je demande à tous mes ‘talibé’ (disciples) de garder le silence’’, a réagi le chef religieux, concernant son implication présumée dans cette affaire, rapporte Vox Populi.

Sud Quotidien estime que c’est une ‘’nécessité’’ de dissoudre ou d’encadrer ces groupes ‘’armés’’.
 
Kritik’ pose la question de savoir ‘’à qui profitent les bras armés’’ ou ‘’milices‘’. ‘’Hommes politiques, chanteurs et même les marabouts ont fini par s’entourer de gros bras’’, constate-t-il.

Le Soleil donne ‘’les raisons’’ de la hausse des infections de Covid-19. ‘’L’augmentation des nouvelles contaminations au coronavirus constatée durant ces derniers jours est la conséquence des conditions climatiques favorables, du relâchement dans le respect des mesures barrières et de la familiarité avec le virus’’, écrit le journal, qui cite le professeur Oumar Faye, spécialiste des épidémiologies.
 
L’Observateur se fait l’écho du ‘’cri d’alarme’’ des médecins. ‘’Une deuxième vague [de Covid-19] serait une catastrophe sur le plan sanitaire’’, avertit, dans le même journal, l’infectiologue Khardiata Diallo Mbaye.
 
L’As est préoccupé par ‘’le calvaire’’ des personnes vivant avec le sida. L’une d’elles, dans un entretien avec le journal, rappelle à l’Etat le ‘’devoir’’ de faciliter l’accès des malades aux médicaments antirétroviraux et de leur garantir ‘’un traitement à long terme’’.

ESF/ASG