Les Lions du foot et d’autres sujets à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les Lions du foot et d’autres sujets à la Une

Dakar, 23 mars (APS) – Le match Sénégal-Madagascar, prévu ce soir à Thiès, dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019), prévue en Egypte, est un des principaux sujets abordés par les quotidiens reçus samedi à l’APS.

’’Terminer en beauté et rassurer avant la CAN. Leader du groupe A et déjà qualifié pour la CAN 2019, le Sénégal reçoit ce samedi au stade Lat Dior de Thiès une équipe malgache aussi assurée d’être en Egypte. Et malgré l’absence d’enjeu, avec une première place déjà assurée, ce match revêt une importance non négligeable pour l’entraineur Aliou Cissé et ses hommes’’, écrit L’Observateur qui s’exclame à sa Une : ‘’Cassez la baraque !’’.

Parlant de cette rencontre, Le Quotidien titre : ‘’Thiès foot des Lions’’. ‘’Solides leaders du groupe A et toujours invaincus, les hommes de Aliou Cissé abordent ce match en toute quiétude avec l’intention de terminer le job en beauté’’, souligne le journal, notant toutefois que des férus du ballon rond thiesssois risquent de regarder ce match à la télé ou au niveau de la fan-zone à cause de la vente des billets au marché noir.

Au sujet de ce Sénégal-Madagascar toujours, l’on peut lire : ‘’finir en beauté’’ (Vox Populi) ; ‘’finir en apothéose et avec la manière pour les Lions’’ (L’As) ; ‘’Les Lions pour terminer en beauté’’ (Walfadjri) ; ‘’Terminer en beauté’’ (Le Soleil) ; ‘’Rester leader et terminer en beauté’’ (Sud Quotidien).

Les quotidiens abordent également les suites de l’incendie d’un bus d’écoliers près de Milan (Italie) par un Sénégalais. Ousseynou Sy a été arrêté, mercredi, par la police italienne avoir après aspergé d’essence l’autobus qu’il conduisait, avec des écoliers à bord, et mis le feu. Les 51 enfants qui s’y trouvaient et deux professeurs ont réussi à s’échapper du véhicule avant que les carabiniers ne donnent l’assaut final. Ousseynou Sy aurait voulu dénoncer la politique migratoire du gouvernement italien et les migrants morts en Méditerranée.

Auditionné, vendredi, par le juge d’instruction, ‘’Ousseynou Sy s’enfonce’’, souligne Enquête qui rapporte que le mis en cause aurait déclaré au magistrat : ‘’Les enfants morts en mer m’ont dit de frapper’’, allusion aux migrants morts en Méditerranée.

’’Si pour son avocat, Ousseynou Sy montre des +signes de déséquilibre+ et souhaite une évacuation psychiatrique, le juge d’instruction du tribunal de Milan, Tommaso Perna, n’en est pas convaincu. C’est ce qu’il a laissé entendre hier à la presse italienne après avoir auditionné l’accusé’’, écrit Enquête.

’’Il a expliqué qu’il voulait faire +une action démonstrative+ et avoir +non un impact national, mais un impact international maximal+ (…) Devant son avocat (…), il a + salué la politique italienne en matière de migration et expliqué que son message était destiné aux Africains qui à ses yeux ne doivent pas venir en Europe’’, rapporte le journal.

Vox Populi se fait écho des propos qu’aurait tenu Ousseynou Sy devant le juge : ‘’C’est quelque chose que je referai. Cent fois’’.

Sud Quotidien s’intéresse à la vie des institutions au Sénégal alors que des voix s’élèvent pour la suppression du Haut conseil des collectivités territoriales et le retour du Sénat et titre : ‘’Le règne de l’instabilité’’. ‘’Après la présidentielle du 24 février, les propositions et autres idées de retouche de certaines institutions du pays fusent de partout, de même du camp présidentiel’’, écrit Sud.

’’Cette idée consistant à créer ou à désinstaller des institutions, considérées comme des reposoirs pour politiciens ou chambres pour caser de la clientèle politique a fini de rendre instables certaines institutions à l’image du Sénat dont le rétablissement est agité par certains acteurs (…)’’, ajoute le journal.

Dans sa livraison du week-end, Le Soleil revient sur la célébration, vendredi, de la journée mondiale de l’eau et souligne que, dans le monde rural, le taux d’accès à l’eau a atteint les 91,3%.

OID