Les élections locales et le sommet Afrique-France à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les élections locales et le sommet Afrique-France à la Une

Dakar, 11 oct (APS) – Les élections locales prévues en janvier et le sommet Afrique-France qui s’est tenu récemment à Montpellier sont les principaux sujets abordés par les quotidiens reçus lundi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).
 
’’Menaces de listes parallèles, bousculades pour les investitures, Macky Sall sous haute pression’’, note Walfadjri à propos des élections locales prévues en janvier.
 
’’Les candidats à la candidature aux élections locales de janvier 2022 attendent impatiemment que Macky Sall se prononce. Déterminés à se faire investir, ils ne manquent pas d’arguments pour mettre la pression sur leur leader, le président Macky Sall’’, écrit Walf.
 
Concernant la mouvance présidentielle toujours, Vox populi constate que c’est ‘’la guerre totale entre apéristes et rewmistes’’ à Thiès, fief politique de Idrissa Seck, devenu aujourd’hui un allié de Macky Sall.
 
A propos des investitures dans le camp présidentiel, Libération rapporte que le chef de l’Etat qui a quitté Dakar, hier soir, en direction de Dubaï, a voyagé avec Amadou Ba, l’ancien ministre des Affaires étrangères et candidat déclaré pour la mairie de Dakar.
 
‘’Des réglages politiques en vue loin de la capitale ? Tout le laisse croire surtout que Macky Sall manœuvre dans tous les sens depuis quelques jours’’, ajoute la publication.
 
Le quotidien L’As signale que Alioune Ndoye, investi, samedi, par Benoo Bokk Yaakaar à la mairie de Dakar-Plateau ‘’s’offre un bain de foule’’. ‘’ Alioune Ndoye en roue libre’’, écrit Source A.
 
Le quotidien Kritik parle de ‘’la guerre feutrée des coalitions’’. Le journal note que ‘’si la coalition Yewwi askan wi porte plus de 32 entités regroupant une part importante des forces de l’opposition, celle de Wallu Sénégal n’en est pas moins un conglomérat de partis aussi symbolique que représentatifs dans le giron de l’opposition’’.
 
Les quotidiens reviennent sur le sommet Afrique-France qui s’est tenu à Montpellier. ‘’Sommet…France-Afrique, un rituel, mille maux !’’, selon Sud Quotidien. Dans le journal, le secrétaire général du rapport alternatif sur l’Afrique (RASA), estime que c’est un ‘’paradigme colonial qui s’est reproduit, perpétué sans cesse par les autorités françaises’’. 
 
Le Quotidien parle de ‘’Sommet 100 débats’’ et écrit : ‘’Le chef de l’Etat français s’attendait certainement à être bousculé par les représentants des sociétés civiles africaines qu’il a conviés à un face-à-face plein de franchise et de sincérité’’.
 
‘’S’il ne s’est pas laissé désarçonner par les attaques, Emmanuel Macron a tout de même pris des engagements forts, qui devraient marquer le futur des relations entre la France et ses partenaires africains’’, ajoute le journal.
 
L’Observateur braque ses projecteurs sur l’ancien Premier ministre Mahamed Boune Abdallah Dionne. ‘’Numéro deux de l’exécutif du 06 juillet 2014 au 28 octobre 2020, Mahamed Boune Abdallah Dionne s’est emmuré dans un silence depuis son départ du Secrétariat général de la présidence de la République..Effets négatifs d’un éloignement du pouvoir’’, écrit L’Obs.
 
Le Soleil met en exergue la rentrée scolaire 2021-2022 et signale que 121 000 enseignants sont attendus dans les salles de classe ce lundi.
 
Enquête consacre un large dossier à la vie des refugiés au Sénégal, ‘’dans le dénuement, sans assistance’’. ‘’Depuis deux mois, de nombreux refugiés au Sénégal font le siège de l’UNHCR. Le cas pathétique de M. et Mme Diallo : une plainte sur la table du procureur contre le HCR. L’organisation onusienne se bunkérise’’, écrit le journal qui affiche à la Une : ‘’Le martyr des réfugiés’’.
 
OID