Le retour des Lions du foot à la Une des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le retour des Lions du foot à la Une des quotidiens

Dakar, 22 juil (APS) – L’accueil populaire réservé à l’équipe du Sénégal, vice-championne d’Afrique, est largement commenté par les quotidiens reçus lundi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

’’Accueillis en héros à Dakar, les Lions ont reçu un hommage fort’’, selon le quotidien sportif Stades. ’’Larmes au Caire, liesse à Dakar’’, selon le quotidien Kritik qui relève que les vaincus ‘’ont été fêtés’’ comme des vainqueurs et ajoute : ‘’Zéro au Caire, Héros à Dakar’’.
 
Des milliers de Dakarois sont sortis ce samedi dans les artères de Dakar, pour acclamer et féliciter l’équipe nationale de football, de l’aéroport militaire de Yoff aux grilles du Palais de la République.

De retour d’Egypte où ils ont été sacrés vendredi vice-champions d’Afrique derrière l’Algérie à l’issue de la finale de la CAN 2019, les Lions ont mis plus de quatre tours d’horloge avant d’arriver à destination.
 
’’Accueil royal pour les Lions !’’, s’exclame Sud Quotidien tandis que Le Témoin parle d’’’un accueil en or…pour des médaillés d’argent !’’ et ajoute que ‘’les Sénégalais ont transformé une défaite en victoire’’.
 
Selon le quotidien L’As, ‘’les Lions gagnent le cœur du peuple’’. ‘’Battus en finale, accueillis en héros’’, note Le Quotidien qui ajoute : ‘’Les Lions retrouvent la Téranga’’.
 
’’Accueil populaire des Lions, décryptage d’un triomphalisme’’, affiche à sa Une le quotidien Enquête qui écrit que ‘’la toile a chauffé durant le week-end. Pendant que certains se réjouissent de l’accueil populaire réservé aux Lions du Sénégal, d’autres y voyaient simplement une prime à la médiocrité’’.
 
’’Qu’est ce qui explique cette euphorie ?’’, s’interroge le journal. Le sociologue Elimane Haby Kane, un des spécialistes interrogés par le quotidien répond : ‘’Les Sénégalais ont soif d’exécutoire fictionnel pour noyer leurs misères et leur désespoir dans cette euphorie passagère et accéder au nirvana que nulle autre perspective objective ne permet d’entrevoir dans les temps qui courent’’.
 
’’Les joies de la défaite’’, souligne La Tribune. ‘’C’était la défaite de la joie que beaucoup de Sénégalais ont célébré. Et pour cause l’équipe nationale de Karaté (féminine), championne d’Afrique, n’a pas eu une ceinture d’honneur et court derrière des primes malgré l’or au cou’’.
 
Le journal cite d’autres champions et estime qu’il faut aller ‘’dans le véritable bon sens en fêtant également ceux qui gagent pour le Sénégal’’.
 
Le Sénégal ’’a accueilli triomphalement ses Lions avant-hier’’, dit Source A qui ajoute : ‘’Circulez, on fête les losers’’. 
 
’’On a voulu montrer aux perdants que le 12e Gaindé peut se contenter du peu ; qu’il n’est pas exigeant vis –à-vis de lui-même. Résultat, le drapeau de la gagne est en berne. L’heure devait être à l’introspection pour savoir pourquoi face à certaines grandes équipes, les Lions ne savent pas transformer le plomb en or, l’impossible en possible, l’abattement en euphorie’’, écrit Source A.
 

OID/AKS