Le retour de
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le retour de "l’insulteur public", Assane Diouf et d’autres sujets en exergue

Dakar, 29 août (APS) - Divers sujets font la une des quotidiens parvenus mardi à l’APS, parmi lesquels le retour annoncé de "l’insulteur public" Assane Diouf, qui devrait être rapatrié des Etats-Unis vers son pays de naissance où il est attendu mercredi.
 
Libération dit avoir "pris connaissance d’un document transmis à la Police de l’air et des frontières concernant des Sénégalais qui doivent être rapatriés. Et sur la liste des 21 personnes figure le nommé Assane Diouf qui, une fois à Dakar, sera directement remis au Bureau national d’Interpol sis à la rue Carde, siège de la DIC", la division des investigations criminelles.
 
Assane Diouf était jusque-là détenu aux Etats-Unis d’où il publiait, avant son arrestation, des enregistrements vidéo dans lesquels il s’en prenait à des personnalités sénégalaises, dont le président de la République Macky Sall.
 
"Retour à la case-départ pour Assane Diouf. Détenu depuis quelques jours aux Etats-Unis, celui qui pensait que l’Etat du Sénégal ne pouvait pas l’atteindre sera sur le sol sénégalais dans les prochaines heures", annonce le quotidien L’As.
 
Assane Diouf lui-même "confirme son retour" au Sénégal, souligne L’Observateur à sa une. "Je ne changerai pas un iota de mes propos, de mon discours et je veux que les choses soient claires…je continuerai mon combat pour la liberté et la démocratie".
 
"L’insulteur du Web est devenu un phénomène. Assane Diouf qui a abreuvé d’injures la plus haute institution du pays, couvert d’insanités hommes d’affaires, célébrités locales et guides religieux, compte bien des fans au Sénégal. Un comité de soutien aussi déterminé qu’excessif", relève le journal.
 
Certains journaux semblent toujours tournés vers la politique et la suite des législatives du 30 juillet, à l’image de Vox Populi mettant en exergue une sortie du député Mouystapha Cissé Lô de l’Alliance pour la République (APR, pouvoir) selon qui la présidence de l’Assemblée nationale doit revenir au parti présidentiel.
 
Mais selon Enquête, "rien n’est encore joué". "En prélude à l’installation de la 13e législature, les tractations vont bon train pour la désignation des présidents des groupes parlementaires". Rien n’a jusque-là était arrêté cependant, quoique "des noms sont de plus en plus avancés", ajoute le journal.
 
Le journal Le Quotidien prolonge un tout petit peu la même perspective, en allant à la découverte de la benjamine de l’Assemblée nationale, Aminata Diao, 32 ans, élue sur la liste départementale de Vélingara (sud-est). 
 
Le journal note que "cette +fille+ de l’APR et de Macky Sall sera, avec probablement Yéya Diallo du PS, aux côtés du doyen pour installer le président de l’Assemblée nationale dans les prochains jours".
 
Sur un tout autre sujet, Le Témoin quotidien se demande si le pèlerinage aux lieux saints de l’islam devait être privatisé, le processus de privatisation mis en œuvre depuis quelques années ayant échoué selon le journal. 
 
Walfadjri traite des conditions sanitaires dans les prisons du Sénégal et soutient que "30% des détenus souffrent de maladies chroniques, citant des statistiques de l’Association pour le soutien et la réinsertion des détenus (ASRED)".
 
"Plusieurs quartiers de Kolda sous les eaux", affiche de son côté le quotidien national Le Soleil à sa une. Le journal précise qu’à Médina Yoro Foula, par exemple, "plus de 40 cases (se sont) effondrées dans la commune de Ndorna". 
 

BK/PON