Le rapport de l’ITIE et le meeting de l’opposition en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le rapport de l’ITIE et le meeting de l’opposition en exergue

Dakar, 18 oct (APS) - Le rapport du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), publié lundi, et le meeting annoncé de l’opposition sont les sujets les plus en vue dans la presse quotidienne.
 
 
Le Témoin s’attarde longuement sur la sortie du rapport de l’ITIE, en soulignant dans sa Une la contribution des industries extractives en 2014. "110 milliards dans les caisses de l’Etat", titre le journal, qui relève que le secteur a "généré 117 milliards de frs CFA pour l’année 2014 dont 109 milliards pour la contribution directe au budget de l’Etat".

Le sujet fait aussi la Une du Soleil qui précise que "comparé à l’année 2013, on note une hausse exponentielle de 71 milliards de frs CFA". Le quotidien rappelle en effet qu’en 2013, "le secteur extractif n’avait généré que 46 milliards de frs CFA".
 
Le Quotidien souligne lui aussi cette nette progression des revenus de ces industries. Le journal relève néanmoins que l’Etat est invité à "clarifier le Code général des impôts et domaines pour mieux encadrer les transferts et les cessions qui peuvent s’organiser sur les titres".
 
En effet, citant le président du Comité national de l’ITIE, Pr Ismaïla Madior Fall, La Tribune observe que "la législation minière et pétrolière et fiscale n’est pas claire".

Cela fait dire au quotidien Enquête qu’il y a des "questions autour du Code pétrolier". Selon le journal, bien que jugeant normales les exonérations dont bénéficient les entreprises intervenant dans le secteur extractif dans les phases d’exploration, le président du Comité national de l’ITIE estime que l’Etat doit "revoir le code minier, et s’il le faut, y apporter des clarifications".
 
Les quotidiens sont également revenus sur la réunion d’évaluation du Front Mankoo Wattu Senegaal, lundi, au siège du Grand Parti. Le journal annonce que l’opposition, qui a concocté un plan d’action, compte remettre ça le 4 novembre prochain, à travers l’organisation d’un meeting prévu à Dakar. 
 
Le quotidien Enquête s’en fait aussi l’écho et souligne que "la coalition Mankoo Wattu Senegaal reste déterminée dans sa lutte contre le pouvoir actuel".
 
La Tribune va plus loin, en annonçant que Wattu est "prêt pour la confrontation". Le journal explique en effet que ses leaders "veulent" même "marcher sur le ministère de l’Intérieur".
 
Qu’à cela ne tienne, le conseiller politique du président de la République, Luc Sarr, estime que "l’opposition a voulu anticiper son échec", à travers le "bras de fer" qu’il engage ainsi avec le pouvoir en place, après "l’échec+patent+ qu’elle a enregistré vendredi", lors de sa marche dispersée par les forces de l’ordre.
 
Si l’on en croit Le Populaire, le chef de l’Etat Macky Sall a félicité le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, et la police au sujet de la gestion de cette marche avortée.

Concernant Mankoo Wattu Senegaal, le journal relève que "la question du mandat de coordonnateur a divisé les opposants", lors de leur réunion d’évaluation organisée lundi. Ce qui fait dire au journal qu’il y a un "malaise" au sein de la coalition au sujet de cette question.
 
En tout cas, au moment où l’opposition semble se radicaliser, le président Macky Sall, semble lui avoir choisi d’aller au plus près des populations rurales. Selon le Soleil, dans le cadre de sa tournée dans le centre du pays, il s’est engagé à "augmenter les ressources allouées à l’agriculture".
 
"Macky dans le champ de l’émergence", renchérit L’Observateur, qui souligne qu’il déclare que "son ambition est de faire des paysans des agriculteurs".
 
Les quotidiens annoncent par ailleurs la retraite du champion de lutte Yakhya Diop Yékini, à l’image d’Enquête qui salue en Une "la retraite d’un champion". Le journal rappelle qu’il a "régné dans l’arène pendant 15 ans avec 19 victoires, 1 nul et 2 défaites".

ASG/PON