Le rapport de Human Rigths Watch en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE

Le rapport de Human Rigths Watch en exergue

Dakar, 17 déc (APS) - Les quotidiens dakarois de ce mardi s’intéressent surtout au nouveau rapport consacré par Human Rights Watch à la situation des élèves des écoles coraniques et dans une moindre mesure à la campagne de commercialisation de l’arachide ainsi qu’à d’autres sujets de l’actualité.
 
"Stratégies nationales de lutte contre la maltraitance des enfants : le Sénégal, encore épinglé", titre Sud Quotidien. Le journal informe que "dans un rapport publié hier, lundi 16 décembre, l’organisation Human Right Watch (…) a dressé un mauvais bilan des politiques instaurées par les autorités sénégalaises pour lutter contre la maltraitance des talibés", les élèves qui étudient le Coran.
 
Dans la même veine, Le Quotidien écrit que "les efforts de l’Etat pour lutter contre les abus, l’exploitation, la maltraitance dont sont victimes les enfants talibés sont jugés insuffisants" par cette organisation, dont le rapport met à nu les carences des différents programmes mis en place à cet effet.
 
Vox Populi indique pour sa part que l’organisation qui se bat pour le respect des droits de l’homme et de la déclaration universelle des droits de l’homme "s’en prend à l’Etat et aux +daaras+ [écoles coraniques]".

Selon le journal, le rapport de HRW, intitulé : "Sénégal : incapacité à mettre fin aux abus dans les écoles coraniques", déplore aussi un "sous-financement des structures en charge" de la question des enfants talibés.
 
Le quotidien L’As indique que l’organisation "relève une démission de l’Etat" au sujet des abus dans les écoles coraniques.

A son tour, Waa Grand Place note que selon le rapport, ils seraient "cent mille [enfants] contraints à la mendicité".
 
A propos de la campagne de commercialisation de l’arachide, Le Quotidien révèle que "les industries huilières, publiques comme privées, peinent à trouver de l’arachide à triturer".

Le quotidien du groupe Avenir Communication explique que "la faute en serait aux exportateurs chinois qui écument les marchés hebdomadaires et les lieux de stockage les plus reculés, en proposant aux producteurs des prix d’achat allant au triple, voire au quintuple des prix homologués". "Ce n’est pas encore huilé", ironise le journal à propos de la campagne de commercialisation. 
 
Vox Populi donne la parole au secrétaire général du Cadre de concertation des producteurs d’arachide (CCPA), Sidy Ba, qui parle d’une "campagne morose pour les huiliers, mais faste pour les producteurs ".
 
L’Observateur s’intéresse au rapport de validité financière du secteur électrique au Sénégal, un document selon lequel la Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC) "traîne une lourde dette".

Le journal du Groupe Futur Médias relève qu’entre 2016 et 2017, "la SENELEC aurait contracté des prêts dans différentes structures bancaires de 100 milliards FCFA".
 
Walfadjri estime que l’opposition est "la grande absente" de la lutte contre la hausse du prix de produits comme l’électricité et l’essence. Le journal souligne que "les nouveaux défenseurs du peuple sénégalais ont pour noms Guy Marius Sagna, Babacar Diop, Aar Li Ninu Bokk, Nio Lank, etc".

Le quotidien juge que "les hommes politiques et leurs organisations semblent s’éloigner des préoccupations des citoyens".
 
C’est dans ce contexte que Source A révèle qu’un audit de la gestion de l’Assemblée nationale est réclamé par son vice-président, Moustapha Cissé Lo. 
 
Le Soleil met en exergue les résultats des nouveaux forages BP dans les eaux sénégalo-mauritaniennes. Selon le quotidien national, ils ont confirmé "le gros potentiel gazier" de cette zone.
 
Le quotidien Enquête alerte sur la tempête qui menace de souffler sur le Trésor, les travailleurs de la Direction générale de la comptabilité publique et du trésor étant vent debout contre les réformes initiées par celles-ci.
 

ASG/BK