Le magal de Touba résume le menu des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le magal de Touba résume le menu des quotidiens

Dakar, 27 oct (APS) - L’édition 2018 du magal de Touba, prévue dimanche, est le sujet le plus commenté dans la livraison de samedi des quotidiens.

"Touba affiche plein", note L’As à la Une, au sujet des millions de fidèles, disciples mourides ou non, qui viennent du Sénégal et de l’étranger, participer à cet évènement annuel d’importance pour la communauté mouride, une des principales confréries musulmanes sénégalaises.
 
"La ville grouille de monde et accueille sans discontinuer des pèlerins. Les disciples de Bamba est déjà plongée dans la ferveur du grand magal", renchérit L’Observateur, qui conduit par ailleurs ses lecteurs "aux sources du magal" et de la célébration du départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba. 
 
Le magal, une manifestation religieuse annuelle, commémore le départ en l’exil lors de la colonisation française de celui que les fidèles mourides appellent affectueusement Serigne Touba.
 
"Célébré le 18 safar du calendrier musulman, le magal de Touba marquant le départ en exil de Cheikhoul Khadim, reste l’évènement le plus important de la communauté mouride et même musulmane du pays", écrit L’Observateur.
 
"Ordonné par le Cheikh lui-même", à savoir le fondateur du mouridisme, le magal de cette année sera marqué par des innovations de taille, selon le journal qui revient sur "les touches des différents khalifes". 
 
"Tous à Touba, tout sur Bamba", relève par exemple Sud Quotidien à sa une, en référence notamment à Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme, l’une des principales confréries musulmanes sénégalaises.
 
"A 24 heures de cette 124e édition du magal prévue pour demain, dimanche 24 octobre, la cité& religieuse a déjà enregistré le ballet de moult responsables de partis politiques. Sans que le khalife général des mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké n’affiche une quelconque préférence à l’un quelconque des leaders politiques", rapporte Sud Quotidien.
 
"(Abdoulaye) Wade, Macky (Sall), Pape Diop, Idy, (Malick) Gackou, (Ousmane) Sonko, Madické (Niang)...multiplient les stratégies pour rallier à leur cause", souligne le quotidien Enquête, selon lequel Touba se trouve "au cœur de toutes convoitises".
 
En attendant, "Touba tout blindé", affiche le journal Le Quotidien, en référence à un "important dispositif de police et de gendarmerie déployé" dans la cité religieuse. Dans ce cadre, signale le journal, au moins "276 arrestations" ont été effectuées en une journée, signale le journal.

Avec l’inauguration de la nouvelle gendarmerie de Touba, "Macky Sall renforce la lutte contre l’insécurtié’’, rapporte Le Soleil, qui également revient dans le même temp sur les arrestations opérées, au nombre de ’’276 personnes’’ interpellées ’’pour divers délits’’.
 
Vox Populi revient sur les "attaques" visant la communauté mouride via le net et affiche : "Sergine Bass menace, Macky promet l’enfer". Le président Sall déclare notamment que ceux qui "font des dérives sur les réseaux sociaux seront identifiés, traqués et arrêtés".
 
Walfquotidien parle du magal "des ratés", évoquant "la psychose de la dengue", des populations criant "leur soif" et concernant les retombées de l’évènement, des "milliards qui ne profitent pas".
 
 

BK