Le Grand Magal, les locales et les tarifs d’Orange à la une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le Grand Magal, les locales et les tarifs d’Orange à la une


Dakar, 27 août (APS) - Le Grand Magal de Touba, les locales et la baisse des tarifs des offres illimix de la SONATEL constituent les principaux sujets de l’actualité abordés par les quotidiens dakarois parvenus ce jeudi à l’APS.

 
A propos de la manifestation religieuse commémorant le départ en exil du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba, WalfQuotidien assure que l’évènement aura bel et bien lieu. 
 
"Le virus n’y fera rien : Touba maintient son Magal", écrit le journal via sa manchette. Citant Serigne Bass Abdou Khadre, porte-parole du Khalife général des mourides, ce quotidien indique que l’édition 2020 se tiendra "dans le respect strict des mesures barrières".
 
Et selon Vox Populi, ce dernier a déclaré mercredi, à l’issue d’un comité régional de développement axé sur cet évènement, que "le Magal de Touba est le jour le plus important pour nous mourides". Selon lui, "Cheikh Abdou Ahad Mbacké disait que c’est notre fête de l’indépendance". 
 
Le journal voit dans cette déclaration "une façon pour Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké de mettre les choses au clair, dans ce contexte de pandémie du coronavirus où l’idée d’une annulation ou une tenue symbolique du Magal est agitée". 
 
"Alors que les annulations d’évènements religieux se succèdent, le Magal est parti pour se tenir", annonce de son côté Enquête. Le journal, évoquant "les contours du Magal’’ 2020, indique que "les autorités veulent à tout prix résoudre le casse-tête du refus de faire les tests Covid-19".
 
Tribune rapporte pour sa part que Serigne Bassirou Abdou Khadre, président du comité d’organisation du Magal, a transmis le Ndigguël (consignes) du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou, qui "demande à tous les talibés de se conformer aux consignes des autorités sanitaires (…)".
 
Une bonne partie de la presse quotidienne s’est intéressée à la décision de la SONATEL de procéder à une baisse des tarifs des offres illimix d’Orange. 
 
L’As précise que l’annonce a été faite mercredi par le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Ly, lors d’un point de presse. D’après ce quotidien, "Orange va introduire de nouvelles offres alternatives".
 
Commentant cette mesure, Kritik’ écrit que "l’ARTP met Orange en ligne". "L’ARTP dicte à Orange une baisse des tarifs", commente de son côté le quotidien L’Info, tandis que selon Le Témoin Quotidien, "l’ARTP fait plier le géant SONATEL".
 
Ce dernier quotidien fait l’"autopsie" du malaise au sein de la justice, après la querelle entre le président de la Cour d’appel de Kaolack, Ousmane Kane, et le juge Yaya Amadou Dia, qui exerce au sein de cette même juridiction. 
 
"Au-delà de la discrimination dans l’âge de la retraite qui profite aux barons, l’immixtion de l’exécutif et la servilité de hauts magistrats ont eu pour effet de radicaliser les jeunes magistrats beaucoup plus nombreux", analyse-t-il.
 
Sur un autre aspect, L’Observateur écrit que les élections locales prévues le 28 mars 2021 "risquent de connaître un énième report". Selon le journal, "à sept mois du scrutin, avec des délais incompressibles, il est quasi-impossible de procéder à un audit du fichier et une évaluation du processus électoral et de tenir les élections locales en mars 2012".
 
Le journal craint "un difficile contentieux entre l’opposition et le pouvoir" et évoque "les effets pervers de la suppression du parrainage".
 
Le Quotidien s’intéresse lui aux conséquences que pourrait entrainer cette suppression du parrainage. Le journal relève que la caution est désormais "en question", ajoutant que l’on se dirige "vers une pléthore de listes candidates".
 
Le Soleil, revenant sur la visite du chef de l’Etat, Macky Sall, en France, note une "convergence de vues parfaite" entre lui et son homologue français Emmanuel Macron. 
 


ASG/BK