Le départ de Aminata Touré du CESE à la Une
APS
SEENEGAL-PRESSE-REVUE

Le départ de Aminata Touré du CESE à la Une

Dakar, 7 nov (APS) – Le départ de Aminata Touré du Conseil économique, social et environnemental (CESE), vendredi, est largement commenté par les quotidiens reçus ce samedi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).
 
’’Aminata Touré ne digère pas son limogeage du CESE. Hier, elle a évité le nom du président Macky Sall durant son discours d’adieu devant la presse et son staff. A part Dieu et ses collaborateurs au CESE, Mimi Touré, malgré une déclaration de 9 mn, n’a prononcé ni le nom du président de la République qui l’avait nommé, encore moins celui de son successeur à la tête de l’institution, Idrissa Seck’’, écrit Le Quotidien qui affiche à sa Une : ‘’Mimi s’en va sans remercier Macky, une défiance sans CESE’’.
 
Selon Le Quotidien, ‘’Mimi Touré snobe Macky Sall et prend date’’. ‘’Venue déposer son rapport d’activités durant les 16 mois passés à la tête du CESE, Aminata Touré n’a prononcé, en aucun moment de son discours, des mots de remerciements au chef de l’Etat Macky Sall. Tout en se gardant de parler politique dans l’enceinte administrative, elle a promis de faire une sortie dans les prochains jours à venir, tout en assurant de la poursuite de son engagement politique pour le pays’’, rapporte Sud.
 
Walfadjri en déduit qu’entre Aminata Touré et Macky Sall, ‘’ça sent le divorce’’. ‘’Elle a des ambitions nationales et elle ne les cache pas. Hier, lors de sa passation de service, Aminata Touré, la désormais ex présidente du CESE a déclaré qu’elle va poursuivre son engagement pour le Sénégal et sa jeunesse’’, écrit Walf. 
 
Selon L’As, ‘’Mimi snobe Macky et accélère la cadence de la rébellion’’. ‘’L’ancienne présidente du CESE a voulu rester républicaine dans sa déclaration, hier, en actant le passage de témoin entre elle et le président du parti Rewmi Idrissa Seck, absent lors de cette cérémonie. Mais dans son discours, en aucun moment, elle n’a évoqué le nom du président de la République, laissant entrevoir beaucoup d’amertume et de colère de la part d’une militante visiblement prête à tourner la page de son compagnonnage avec Macky Sall’’, souligne le journal.
 
Parlant de cette sortie de Aminata Touré, Enquête s’interroge : ‘’les germes d’une future opposante ?’’. Selon le journal, ‘’Mimi Touré ne compte pas se faire oublier tranquillement dans son coin’’. Elle a déjà prévenu : ‘’Je vais continuer à rester engagée pour mon pays, jusqu’à mon dernier souffle. Tout a commencé pour moi au Sénégal et tout se terminera au Sénégal’’.
 
L’Observateur s’intéresse à l’avenir politique de Aminata Touré, mais aussi des ex-ministres Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Ba et Mouhamadou Makhtar Cissé et affiche à sa Une : ‘’Les 4 bandes d’un billard politique’’.
 
’’Entre le président Macky Sall et ses ex-collaborateurs Aminata Touré, Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Ba et Mouhamadou Makhtar Cissé à qui l’on prête des ambitions présidentielles, la confrontation est inévitable. Ejectés de la gestion des affaires, ces 4 ex-pontes du régime de Macky Sall devront s’affirmer pour espérer occuper le fauteuil de chef de l’Etat’’, écrit L’Obs.
 
Source A pense que Aminata Touré est ‘’déjà en guerre’’ après ce discours sans un mot sur Macky Sall et Idrissa Seck. Tout le contraire de Aly Ngouille qui est ‘’en mode apaisement’’, selon toujours Source A.
 
Face à ses militants, l’ex ministre de l’Intérieur a déclaré : ‘’Tous les Sénégalais ont apprécié notre service et le président aussi. Mais il devait choisir et ce n’est pas facile de faire un choix (…). Que personne n’en veut au président Macky Sall. Il a réalisé beaucoup de belles choses pour le Djolof. Personne ne m’entendra dire du mal de lui’’.
 
OID