Le décès d’Abdoul Aziz Sy Al Amine, en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Le décès d’Abdoul Aziz Sy Al Amine, en exergue

Dakar, 23 sept (APS) – Le décès du Khalife général des tidianes, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine est le sujet phare traité par les quotidiens reçus samedi à l’APS.
 
Abdoul Aziz Sy Al Amine, sixième khalife général des tidianes du Sénégal, a été inhumé vendredi, à l’esplanade des mosquées, devant la résidence Seydi-El-Hadj-Malick-Sy, à Tivaouane (ouest). 
 
Né en 1927, il dirigeait la confrérie tidiane depuis le décès de Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum, dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mars 2017.
 
Al Amine, porte-parole de plusieurs khalifes de la famille d’El Hadji Malick Sy, était le fils de Serigne Babacar Sy - le premier khalife d’El Hadji Malick Sy - et de Sokhna Astou Kane.
 
"Fin de mission d’un serviteur de l’Islam", titre Le Soleil. 
 
Le journal relève que "le rappel à Dieu de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, hier, est une immense perte pour le Sénégal, à jamais sevré des adresses limpides de ce guide religieux qui aimait rappeler aux croyants de tous bords que +seul Dieu doit être l’objet de leur adoration et de leur soumission".
 
"De son vivant, ajoute-t-il, le sixième khalife des tidianes ne cessait aussi d’exalter l’amour, le travail et l’écoute réciproque, ces autres formes de dévotion."
 
Dans les colonnes du même journal, le président Macky Sall déclare que "Al Amine a édifié le pont de l’harmonie des familles, l’unité des cœurs et de la paix", indiquant que la Nation sénégalaise vient de perdre "un de ses remparts les plus solides".
 
"Le Sénégal perd son régulateur social", affiche en Une Enquête, soulignant que le khalife général des tidianes, 90 ans, est décédé hier, à Tivaouane, après avoir passé six mois à la tête de cette communauté musulmane.
 
Le journal ajoute : "ouvert sur le monde, esprit de dialogue et de paix en bandoulière, Al Amine a, dans sa dernière sortie, vivement dénoncé la persécution qui pèse sur les Rohingyas .Humaniste, il a été sensible au sort de ces musulmans".
 
Pour sa part, Sud quotidien indique que le khalife général des tidianes a été "un médiateur social". Le journal renseigne qu’il tenait des discours fédérateurs pour la réconciliation des cœurs et des esprits dans les situations délétères".
 
Libération titre de son côté : "La sentinelle se retire de ce bas monde". 
 
Le journal note que "les Sénégalais sont devenus orphelins d’une grande figure emblématique de l’Islam. La grande faucheuse a arraché de leur affection le sixième khalife des tidianes après six mois de règne".
 
"Tivaouane perd son chœur", écrit Le Quotidien dans sa manchette, soulignant qu’Al Amine a été le porte-parole de la confrérie pendant 60 ans.
 
A propos de sa succession à la tête du khalifat, le journal écrit "la grosse interrogation". 
 
Il signale que "c’est ce dimanche 24 septembre, troisième jour du rappel à Dieu du khalife général des tidianes, Seydi Abdou Aziz Sy Al Amine, , consacré exclusivement à une journée de prières, que sera connu et intronisé le tout nouveau khalife général des tidianes".
 
"Si la famille Sy n’a pas voulu trancher dans la précipitation, il est sûr que le choix sera porté entre Serigne Mbaye Sy Mansour et Serigne Sidy Ahmed Sy Babacar", fait savoir Le Quotidien.
 
"Qui pour remplacer Al Amine ? Dimanche, jour du choix", écrit de son côté Walfquotidien en titrant ‘’Questions autour d’une succession’’.
 
"Alors que l’on croyait que Serigne Mbaye Sy Mansour allait hériter du khalifat, Serigne Sidy Ahmed Sy a été présenté comme le digne successeur de Al Amine. Devant ce dilemme, la famille de Seydi El Hadji Malick Sy a décidé de trancher la succession ce dimanche, au troisième jour de la disparition du 7é khalife de Maodo", écrit le journal. 

ASB