La sortie du Procureur de la République sur les affaires judiciaires au menu
APS
SENEGAL-PRESSE- REVUE

La sortie du Procureur de la République sur les affaires judiciaires au menu

Dakar, 4 mars (APS) – Les quotidiens reçus samedi à l’APS accordent une large place à la sortie du Procureur de la République Serigne Bassirou Guèye portant sur les affaires des maires socialistes Khalifa Sall, Bamba Fall, de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye ainsi que les attaques contre les magistrats.
 
Serigne Bassirou Guèye a tenu vendredi une conférence de presse pour se prononcer sur plusieurs affaires judiciaires qui défraient la chronique.
 
 A ce propos, L’Observateur écrit "les lancers francs du Parquet", pour expliquer que le Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Dakar ‘’n’a pas fait dans la langue de bois’’.
 
Le journal du Groupe futurs médias (GFM, privé) indique qu’il a tenu à faire la lumière sur toutes les affaires impliquant surtout des politiciens. Aussi, le maître des poursuites a apporté des clarifications sur les affaires de la mairie de Dakar, du saccage de la Maison du Parti socialiste (PS), Abdoul Mbaye, etc., précise-t-il.
 
Sur l’affaire de Khalifa Sall portant sur la gestion de la Caisse d’avance de la Mairie de Dakar, le Procureur annonce dans L’Obs qu’il va saisir le juge d’instruction pour escroquerie portant sur les deniers publics, détournement de deniers publics.
 
Le Procureur vise trois délits dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar, relève l’As qui écrit à sa une "sale temps pour Khalifa", en ajoutant que le dossier a été transmis au juge d’instruction.
 
Ce journal soutient que "le maire de Dakar et Cie seront inculpés pour escroquerie portant sur les deniers publics, faux et usage de faux en écriture".
 
"Le Procureur indique Rebeuss pour Khalifa", pointe La Tribune, soulignant que le Procureur de la République a annoncé lors de son face à face avec la presse que le dossier du maire de Dakar sera transmis la semaine prochaine au juge d’instruction.
 
"Le Procureur promet l’enfer à ses cibles et à ses détracteurs", indique Vox Populi, en soulignant que Serigne Bassirou Guèye va saisir le Juge d’instruction pour corser le dossier de Khalifa Sall.
 
Selon ce journal, le magistrat réfute "toute manipulation politique’’ dans l’affaire qui oppose l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye à son ex-épouse. 
 
Vox Populi indique qu’il enfonce aussi Barthélémy Dias, le maire socialiste de la commune de Sacré- Cœur Mermoz, condamné en appel par la première chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar hors classe à deux ans dont six mois ferme dans l’affaire de la mort de Ndiaga Diouf.
 
"Affaires Khalifa Sall, Abdoul Mbaye, attaques contre la justice, Bass hausse le ton", écrit Le Quotidien, indiquant que le Procureur de la République est revenu hier lors de sa conférence de presse sur les affaires judiciaires, qui mettent le monde politique en ébullition.
 
Selon ce journal, "le ton est même menaçant", en rapportant des propos du magistrat qui déclare qu’il ne permettrait plus qu’on jette le discrédit sur la justice.
 
"Serigne Bassirou Guèye charge et menace", renchérit Sud Quotidien, en soulignant que le Procureur de la République est sorti de sa réserve hier pour remettre les pendules à l’heure. En conférence de presse, "Serigne Bassirou Guèye a estimé en effet qu’aucune tolérance ne sera accordée aux détracteurs de la justice", ajoute le journal.
 
Pour sa part Enquête écrit "le réquisitoire de feu du Procureur de la République, en informant que le Serigne Bassirou Guèye s’est prononcé hier sur pas moins de sept affaires qui tiennent la République en haleine".
 
"Il s’agit, entre autres, du saccage de la mairie de la mairie, de l’affaire Ndiaga Diouf, de la Caisse d’avance de la ville de Dakar et du meurtre de Fatimata Matar Ndiaye, Entre éclaircissements et menaces, le Procureur s’est montré incisif. Il réfute tout soubassement politique à ces dossiers", relève ce journal.
 
Pour le reste la presse quotidienne est largement revenue sur l’accident de la circulation qui est survenu hier dans la localité de Dinguiraye dans le département de Nioro. 
 
Un premier décompte fait état de 14 morts, renseigne La tribune, précisant le choc a opposé un bus de transport en commun à un car "Ndiaga Ndiaye" en provenance de Porokhane où se tenait l’édition 2017 du magal de Mame Diarra Bousso, la mère du fondateur du mouridisme.
 
"14 morts dans la collusion entre un bus et un Ndiaga Ndiaye", écrit Vox Populi, "La route fait 13 morts et 29 blessés", renseigne de son côté L’Obs, en indiquant que les victimes revenaient du magal de Porokhane, tandis que l’As et Sud Quotidien annoncent 12 morts dans leur colonne.
 
Pour sa part, Le Soleil a mis en exergue sur sa manchette la visite du président Gambien à Tivaouane, Louga, Touba et Kaolack. Adama Barrow a exprimé sa gratitude aux chefs religieux qui avait beaucoup prié pour issue heureuse à la crise post-électorale dans son pays, consécutive à la présidentielle du 1 er décembre dernier, écrit-il.

ASB