La rentrée solennelle des cours et tribunaux à la une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La rentrée solennelle des cours et tribunaux à la une

Dakar, 10 jan (APS) – La rentrée solennelle des cours et tribunaux est le sujet principal abordé par la majorité des quotidiens parvenus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).
 
La cérémonie présidée jeudi par le chef de l’Etat Macky Sall a porté sur le thème : ‘’La lutte contre le terrorisme : un défi des Etats africains’’. 
 
A ce propos, Enquête affiche à sa une : ‘’Le +djihad+ de Macky Sall’’, soulignant que le président Sall a annoncé ‘’une nouvelle loi sur le terrorisme’’ qui ‘’va prendre en charge les attentats ou menaces avérées, le recrutement, la provocation ou l’apologie du terrorisme (…)’’.
 
Citant Macky Sall, la publication écrit : ‘’Il faut prêter attention à la gouvernance de l’internet, comme espace de propagande’’, tandis que le premier président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara, ‘’a insisté sur l’impératif, en dépit de l’extrême gravité des crimes terroristes, de garantir les droits de la défense (…)’’.
 
Au sujet de la lutte contre le terrorisme, Le Quotidien note à sa une ‘’L’arme judiciaire’’, informant que Macky Sall a annoncé ‘’une loi sur la sécurité intérieure’’.
 
L’As parle de son côté du ‘’réquisitoire de Macky Sall contre le terrorisme’’, reprenant les propos du chef de l’Etat prononcés lors de la cérémonie de rentrée solennelle des cours et tribunaux.
 
Vox Populi relève quant à lui ‘’un discours va-t’en guerre contre les djihadistes’’, reprenant Macky Sall qui déclare ‘’nous devons nous préparer à faire face’’.
 
Selon Macky Sall cité par la même publication, ‘’il faut rejeter sans répit le complexe et la fâcheuse tendance à assimiler l’Islam au terrorisme’’, ajoutant qu’’’il est inacceptable que des personnes viennent prêcher un Islam autre que celui authentique’’, et que ‘’le terrorisme n’a ni religion ni sentiment d’empathie ou de compassion à l’égard de qui que ce soit’’.
 
Selon Le Témoin, ‘’pour lutter contre le terrorisme religieux, Macky Sall invite les +tarikhas+ (confréries) à se dresser en remparts contre les idéologies de la violence’’. Mais, souligne le journal, ’’pendant que les hôpitaux manquent de tout et que les abris provisoires foisonnent, le président promet un nouveau siège à la Cour suprême, institution inutile s’il en est !’’.
 
Au sujet de la rentrée solennelle des cours et tribunaux, Sud quotidien évoque ‘’L’agenda 2020 de Macky Sall’’, rapportant les annonces faites ce jeudi par le chef de l’Etat, notamment un projet de loi sur la sécurité intérieure, la construction du siège de la Cour suprême, etc.
 
C’est ce qui fait d’ailleurs dire à Wa Grand Place que ‘’Macky adoube les magistrats’’. Le président du Conseil supérieur de la magistrature a profité de cette cérémonie pour annoncer la construction d’un siège pour la Cour suprême mais également une aide financière de 500 millions FCFA destinée à la formation des avocats, écrit le journal.
 
’’Le chef de l’Etat a promis la construction d’un nouveau siège de la Cour suprême ainsi qu’un centre de formation pour les avocats. Mais dans cette rentrée, l’ombre du magistrat Ibrahima Hamidou Dème et la réforme de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) ont beaucoup plané dans la salle’’, constate Tribune.
 
’’Nouveau siège pour la Cour suprême, difficultés du Centre de formation judiciaire (…)’’, Walf écrit que ‘’les magistrats dépoussièrent leurs vielles doléances’’ et ‘’Macky Sall prend note’’.
 
Pour le reste, les journaux sont revenus sur la marche pacifique de la plateforme Nio Lank prévue ce vendredi à Dakar pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité.
 
‘’Vaste mobilisation citoyenne ce vendredi. Un Nio lank national !’’, s’exclame à sa une Kritik. Selon le journal, ‘’revigorée par la visite effectuée avant-hier chez le Pape du Sopi, après avoir maillé le FNR et la Fédération des boulangers, la plateforme Nio Lank compte dérouler une stratégie nationale, en synergie avec les cellules régionales du mouvement pour donner une dimension nationale au combat engagé contre le pouvoir sur la hausse du prix de l’électricité’’. 
 
Pour sa part, L’Obs titre ‘’Nio Lank, promesse d’un vendredi électrique, soulignant que (…) le collectif ‘’compte dans ses rangs pas moins de 35 organisations socio-économiques et une vingtaine de partis politiques, dont le PDS de l’ancien président Abdoulaye Wade’’.
 
Le Soleil a accordé une interview au ministre des Finances et du Budget. ‘’Le Sénégal se porte bien’’, déclare à la une du quotidien national, Abdoulaye Daouda Diallo.

ASB/OID