La politique, sujet phare des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La politique, sujet phare des quotidiens

Dakar, 22 août (APS) – L’actualité politique dominée par la fronde à la Ligue démocratique (LD), les élections législatives du 30 juillet dernier sont entre autres sujets traités par les quotidiens reçus ce mardi à l’APS.
 
"Scission chez les Jallarbistes. Lignes Divergentes", titre Le Quotidien avec un jeu de mot du sigle de ce parti politique de gauche membre de Benno Bokk Yaakaar (BBY, mouvance présidentielle).
 
Souleymane Guèye, Cheikh Guèye et autres ont lancé le mouvement "LD-Debout" pour dénoncer la ligne de la direction de leur parti, rappelle le journal.

"Le parti prendra les décisions qu’il faut", déclare Moussa Sarr, porte-parole de la LD dans un entretien avec Le Quotidien. 
 
Pour Moussa Sarr, "les textes de la LD ne prévoient pas la création d’un mouvement ou d’un courant et les frondeurs doivent mener le débat à l’interne", rapporte le journal du Groupe Avenir communication. 
 
La même publication a dressé le profil de Souleymane Cissé, "l’animateur de la fronde, par ailleurs président de la fédération départementale de la LD de Rufisque, militant depuis 1988, paladin de la gauche au pouvoir".
 
"Souleymane Cissé trace sa voie avec ses hommes qui ne veulent plus de la proximité avec BBY, et donc s’éloignent de la ligne de la direction. A 50 ans, il veut une LD-Debout", ajoute-t-il.
 
Pendant ce temps, L’Obs écrit : "les frondeurs vers l’exclusion", en reprenant les propos de Moussa Sarr, porte-parole de la LD selon qui "aucun texte ne prévoit la création d’un courant ou d’un mouvement au sein du parti".
 
Les quotidiens continuent également à s’intéresser au scrutin législatif du 30 juillet dernier, notamment l’aboutissement de la plainte annoncée par le mouvement citoyen "Y’en a marre" contre l’Etat du Sénégal devant la Cour de justice de la CEDEAO.
 
"Même si les recours prévus par la coalition Mankoo Taxawu Senegaal (MTS) et le mouvement Y’en a marre et ses alliés au niveau des juridictions internationales sont jugés recevables, il n’en demeure pas moins que leur chance de réussite reste minime", écrit Sud quotidien qui a recueilli l’avis des spécialistes du droit.
 
Pour sa part, Vox Populi annonce "un grand rassemblement pour la libération de Khalifa Sall", mercredi et "le lancement officiel de la campagne pour le paiement de la caution aujourd’hui". Le journal titre à ce propos : "pression pour la libération du maire de Dakar. La machine des khalifistes s’emballe".
 
"Croulant sous le poids d’une forte demande sociale. Me Wade compterait retourner en France avant la Tabaski", écrit Le Témoin quotidien. Le journal ajoute que "depuis son arrivée à Dakar pour les besoins de la campagne pour les élections législatives, l’ancien président de la République est chaque jour assiégé par des militants, sympathisants et parents en détresse sociale".
 
Enquête informe, de son côté, que le Sénégal a décidé hier (lundi), après trois mois de consultation, du retour de son ambassadeur à son poste au Qatar. "Dakar renoue avec Doha. Retour à la case départ !", s’exclame le journal.
 
Le Soleil s’intéresse à la construction de 3 nouveaux lycées à Dakar, notamment à Ngor, Grand-Yoff et Parcelles-Assainies.
 
"L’Etat du Sénégal a entrepris un vaste programme de réhabilitation et d’extension des infrastructures scolaires dans la région de Dakar. Plus de deux milliards de francs CFA sont mobilisés pour les travaux", écrit le quotidien national, soulignant que le ministre de l’Education nationale a visité les chantiers pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

ASB/PON