La politique, sujet dominant de l’actualité
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La politique, sujet dominant de l’actualité

Dakar, 9 sept (APS) - La presse quotidienne a ouvert ce lundi ses colonnes à divers sujets de l’actualité en mettant toutefois un accent particulier sur la politique.
 
WalfQuotidien s’intéresse à la question de la succession du président Macky Sall. Le journal fait observer que malgré l’’’interdiction de discuter de succession avant la fin de son mandat’’, la ‘’dissolution des mouvements de soutien’’, et l’’’arrêt des subventions aux structures…’’, ‘’rien n’y fait’’. Selon le journal, la succession du président Sall ‘’est, de plus en plus, évoquée’’. Le journal passe en revue les ‘’forces et faiblesses’’ des potentiels ‘’héritiers’’.
 
Quoi qu’il en soit, Sud Quotidien indique que selon le journaliste et analyste politique Momar Diongue, ‘’Macky Sall est isolé institutionnellement et politiquement’’. D’où son appel à la ‘’formation d’un gouvernement de majorité présidentielle élargie à certains leaders de l’opposition […]’’.
 
Par ailleurs, WalfQuotidien constate que ‘’l’opposition tourne le dos au peuple’’, invoquant notamment son ‘’mutisme’’ et ses ‘’deals avec le pouvoir’’.
 
Le quotidien L’As constate lui que ‘’la situation dégénère au Parti démocratique sénégalais (PDS)’’. Le journal explique qu’’’au moment où les +Wade+activent les fédérations dans le pays et dans la diaspora pour recueillir des soutiens, Oumar Sarr et Cie font dans la résistance’’. Il signale que ces derniers étaient en tournée en Dagana. 
 
A propos des remous qui secouent l’ancien parti au pouvoir, Le Quotidien note en manchette que c’est ‘’la révolte des frondeurs’’. Le quotidien du Groupe Avenir communication relève que l’ex-coordonnateur du PDS, Oumar Sarr, a ‘’, au nom des camarades,+ouvert le feu sur Karim Wade+ dont ils contestent la légitimité avant d’afficher leurs ambitions de reprendre en main le PDS pour le sauver d’une mort certaine’’.
 
Le quotidien Enquête se fait l’écho de la sortie du leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT), Abdoul Mbaye, qui demande la publication du décret n°2016-1222, nommant Pape Oumar Sakho à la tête du Conseil constitutionnel. ‘’Abdoul Mbaye accule Pape Oumar Sakho’’, titre le journal en manchette, parlant d’’’une patate chaude entre les mains du Conseil constitutionnel et du gouvernement’’.
 
Le quotidien L’As explique que selon l’ancien Premier ministre, ‘’après que Pape Oumar Sakho a achevé le mandat de son prédécesseur Cheikh Tidiane Diakaté, le décret portant renouvellement de son mandat actuel demeure introuvable malgré des recherches intenses’’. Et le journal d’ajouter que ‘’sa non publication lui enlève toute validité’’.
 
Vox Populi ouvre ses colonnes au ministre chargé de la communication de la présidence de la République, Seydou Guèye, qui se prononce sur plusieurs questions brûlantes de l’actualité nationale. Dans l’interview qu’il accorde au journal, l’ancien secrétaire général du gouvernement aborde notamment le statut du chef de l’opposition, la gestion des contrats pétroliers et gaziers, la volonté prêtée au chef de l’Etat de briguer un troisième….
 
Evoquant le séminaire gouvernemental qui s’est tenu vendredi et samedi derniers, Le Soleil, qui est allé à la découverte du village de Damboukoye (Kédougou), souligne que les ministres disent être ‘’désormais mieux outillés pour répondre aux attentes des populations’’.
 
Au sujet des accidents de la circulation, le quotidien Enquête indique que la gendarmerie nationale mise sur l’expertise étrangère. Le journal souligne à cet effet qu’elle ‘’prévoit un programme, allant de la formation à la création d’un centre de formation à la sécurité routière’’.

ASG