La politique et les effets de la crise sanitaire au menu
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La politique et les effets de la crise sanitaire au menu

Dakar, 23 juil (APS) – Les quotidiens du jeudi accordent une part belle à la politique et aux effets socio-économiques de la crise sanitaire.
 
Les nombreuses crises, notamment d’ordre social, évoquées à travers le pays, ont fini par susciter des interrogations dans les journaux. A l’image du Témoin qui place ‘’‘’Macky Sall dans un océan de problèmes’’.
 
De la pandémie du coronavirus aux litiges fonciers sur l’étendue du territoire en passant par l’indiscipline de son entourage, les scandales financiers, le président de la République semble dépassé par la situation, pointe Le Témoin.
 
Selon le journal, le pays traverse une crise multifactorielle qui laisse croire qu’il n’y a pas un chef à la tête de l’Etat.

‘’Tout se passe comme si la crise sanitaire liée au coronavirus avait ouvert la boite de Pandore. En un laps de temps, les problèmes se sont accumulés au point de laisser croire qu’il n’y avait pas de remèdes possibles pour les résoudre’’, souligne la publication.
 
Pour Sud Quotidien, la situation que traverse le pays place Macky Sall dans un ’’quinquennat sans répit’’.
 
‘’Réélu dès le premier tour de l’élection présidentielle du 24 février 2019 avec 58, 27 % des suffrages pour un quinquennat, le président Sall ne sera pas de tout repos pour son deuxième et dernier mandat. Entre facteurs endogènes à savoir les crises internes au sein de son parti (Alliance pour la République, APR), la mal gouvernance dont font preuves certains de ses lieutenants, et facteurs exogènes, notamment les chocs de la pandémie de Covid-19, le président Sall fait face à un second et dernier mandat de tous les dangers’’, croit savoir le journal.
 
L’Observateur s’intéresse aux stratégies élaborées autour du président de la République en lien avec la gestion du pays. La publication propose à ses lecteurs des ‘’révélations sur le labo politique de Macky Sall’’.
 
Derrière le bureau du chef de l’Etat, se cache un véritable réseau politique souterrain qui élabore et définit les stratégies adoptées par Macky Sall. (…) Derrière l’épaisseur politique du chef de l’Etat qui lui permet parfois de se jouer de ses adversaires et mettre la pression sur ses collaborateurs s’active une équipe politique rompue à la tâche, fait savoir le journal.
 
Dans le quotidien le Soleil, il est question du rebond de la pandémie de Covid-19 au Sénégal et de l’appel du président Macky Sall à accentuer la sensibilisation.
 
D’autres journaux mettent le focus sur la crise sanitaire liée à la, pandémie de Covid-19. Ils s’intéressent particulièrement à ses conséquences. Le Quotidien soutient par exemple que la crise sanitaire avait fini d’étouffer le secteur informel, alors que les mesures restrictives ont bloqué le secteur de la pêche et freiné les transports.
 
Citant une enquête de l’Observatoire sénégalais des migrations menée entre le 25 mars et le 25 mai, le journal du groupe Avenir Communication n’hésite pas à évoquer des conséquences fâcheuses du Covid-19 dans le secteur informel à Dakar.
 
De son côté, L’AS quotidien met en avant les conclusions d’une autre enquête initiée par la Direction générale du travail et de la sécurité sociale sur l’impact de la crise en milieu professionnel. Elle a révélé que près de 12 000 travailleurs ont été mis en chômage technique depuis le début de la crise.
 
D’une manière générale, la pandémie a durement touché l’économie sénégalaise, obligeant les entreprises à s’adapter. En plus de la réduction des heures de travail, de la fermeture temporaire, de l’anticipation de congés payés, du télétravail, entre autres, les sociétés se sont plus distinguées par le recours au chômage technique, analyse la publication.
 
L’accident mortel survenu mercredi à Yoff, un quartier de Dakar, a provoqué une certaine émotion dans les journaux. Il en est ainsi de Vox-Populi, lequel souligne que trois personnes, dont deux enfants d’une même famille, ont péri dans ce drame provoqué par un camion transportant du béton.
 
Les enfants âgés de 3 et 7 ans ont été écrasés dans un taxi, la troisième victime, était un marchand ambulant. 5 Blessés dont un grave ont été également dénombrés dans cet accident causé par un camion fou sans frein qui a dérapé et laissé la désolation derrière lui, détaille le journal.
 
‘’C’est une vraie horreur qui est arrivé à Yoff avec cet accident d’une extrême violence qui a emporté trois personnes. Aujourd’hui dans le pays, il ne se passe pas de jour sans accidents mortels de la circulation. Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation sur les dangers de la route, le nombre d’accidents ne baisse pas, bien au contraire. Là il s’agit d’un camion dont le conducteur a perdu le contrôle et qui est entré en collision avec un taxi’’, commente pour sa part La Tribune.
 
AKS/ASB