La plateforme industrielle de Diamniadio et le fichier électoral à la une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La plateforme industrielle de Diamniadio et le fichier électoral à la une

Dakar, 23 nov (APS) - L’inauguration de la plateforme industrielle internationale de Diamniadio (P2ld) et le désaccord autour du fichier électoral sont les sujets qui ont le plus retenu l’attention de la presse de ce vendredi.
 
Le Soleil, dont le titre principal porte sur le lancement de la plateforme industrielle de Diamniadio, souligne en une que ‘’plus de 1.000 emplois sur 23.000 [sont] déjà créés’’. Le quotidien précise que la révélation a été faite par le chef de l’Etat, Macky Sall, qui a également procédé au lancement de la deuxième phase, ‘’en présence des partenaires du Sénégal’’.
 
‘’Macky Sall tient son pari’’, commente le quotidien EnQuête qui précise que la plateforme a coûté 25 milliards de francs CFA. Parlant de Diamniadio, où est construite la plateforme, le journal souligne que ‘’c’est une ville qui décolle au fur et à mesure’’.
 
Le Témoin Quotidien estime que ‘’le pôle urbain de Diamniadio a franchi hier une +étape importante+ de son développement avec le lancement, par le président de la République, de la Plateforme industrielle internationale’’. Un brin enthousiaste, le journal souligne que ‘’cette nouvelle infrastructure industrielle entièrement financée par l’Etat pour près de 25 milliards de francs CFA sur 13 hectares, va complètement changer le visage du pôle’’.
 
A propos de la mise en ligne du fichier électoral, Sud Quotidien informe que ‘’l’opposition et ses membres ont tout simplement boudé la consultation organisée au niveau du ministère de l’Intérieur’’. 
 
Le journal souligne que les responsables de l’opposition, qui se sont rendus jeudi dans une salle informatique du ministère de l’Intérieur aménagée à cet effet, ont ‘’pointé un doigt accusateur’’ sur le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye’’. 
 
Selon eux, le ministère de l’Intérieur ‘’n’aurait fait que reprendre le lien que la Direction générale des élections a mis en ligne pour le mettre dans la plateforme qui a été mise à leur disposition’’.

Le journal ajoute que ces allégations ont été ‘’battues en brèche’’ par le directeur de l’automatisation du fichier, Ibrahima Diallo.
 
Le sujet fait aussi la une de La Tribune, qui affirme ‘’les partis de l’opposition qui ont fait le déplacement au ministère de l’Intérieur y ont été pour des renseignements sur les bureaux de vote, leurs emplacements et tout ce qui concerne l’élection’’.

Le journal dit tenir ces propos du secrétaire national adjoint chargé des élections au Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), Maguette Sy.


Devant cette situation, Vox Populi annonce que les membres du Front de résistance nationale (FRN) ont déclaré jeudi vouloir organiser une marche le 29 novembre ‘’pour dénoncer leur non-accès au fichier électoral et la +restriction des libertés+’’.

Le journal Source A estime que le pouvoir et l’opposition sont ‘’en désaccord sur toute la ligne’’. ‘’Accrochages en vue’’, prédit-il, indiquant qu’après avoir boudé la salle informatique, ‘’le RFN a tenu un conseil de guerre’’.

L’Observateur constate la radicalisation de l’opposition, les députés du groupe parlementaire Liberté et démocratie notamment, qui exigent le respect du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. ‘’Ils exigent de Moustapha Niasse la publication des rapports sur le budget de l’Assemblée nationale, conformément au règlement’’, écrit L’Observateur.

ASG/ESF