La passation de service au ministère de l’Intérieur en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La passation de service au ministère de l’Intérieur en exergue

Dakar, 19 sept (APS) – Les quotidiens reçus mardi à l’APS reviennent largement sur la cérémonie de passation de service au ministère de l’Intérieur entre Aly Ngouille Ndiaye et Abdoulaye Daouda Diallo.
 
Abordant le sujet, Enquête affiche à sa Une : "Un bilan et un serment". Le ministre sortant, M. Diallo, a dressé son bilan après 4 années passées dans ce département, note le journal, signalant que le nouveau ministre "s’est penché d’emblée sur la prochaine présidentielle, en affichant sa volonté d’instaurer un dialogue permanent avec l’opposition".
 
Selon Vox Populi, "Aly Ngouille Ndiaye décline les grandes lignes du processus d’assainissement du champ politique et de relance d’un dialogue permanent" avec l’opposition. Le journal souligne que "le plus grand chantier du maire de Linguère est sans doute le Code des partis pour la rationalisation de l’espace politique".
 
Aly Ngouille Ndiaye "promet des élections transparentes" en 2019, selon Vox Populi. Pour L’As, Aly Ngouille "donne des gages" concernant le dialogue politique.
 
Libération parle également du "serment" de ’Aly Ngouille Ndiaye qui promet de "dialoguer avec l’opposition pour apaiser l’arène politique".
 
Pour Le Quotidien, "Aly Ngouille Ndiaye affirme son souci du dialogue".

"Dès le premier jour de son arrivée au ministère de l’Intérieur, le nouvel occupant des lieux, Aly Ngouille Ndiaye, en appelle au dialogue avec la classe politique toute entière afin de trouver les bases d’accord sur les nombreux dossiers en souffrance, et en prévision des prochaines échéances électorales", écrit le journal.
 
En mettant l’accent sur "le dialogue politique et l’organisation de la présidentielle de 2019, sans anicroche", Aly Ngouille Ndiaye "marque son terrain", selon Sud Quotidien. A ce propos, note le journal, pour le ministre de l’Intérieur, "le dialogue politique est une démarche à laquelle tout acteur doit s’investir" en vue de "trouver des solutions pour un système électoral viable".
 
En politique toujours, Walfadjri signale que "les alliés ruminent leur colère" au sujet des investitures à la députation et la formation du gouvernement.

"Après le Parti socialiste (PS, mouvance présidentielle) dont le porte-parole-adjoint s’offusquait de la portion congrue réservée à sa formation dans le gouvernement, c’est au tour de la Ligue démocratique (LD) d’être secouée par une crise qui risque de secouer ses fondements relativement à ce qui lui a été réservé dans le gouvernement (….)", écrit Walf.
 
L’Observateur s’intéresse à l’affaire du cambriolage au camp Jérémy et titre : "Faits troublants sur le vol de la bourse des étudiants". Le journal évoque "la tentative de vol, la veille ; l’absence de préposé à la sécurité ; l’énigme de la valise (….) et des interrogations sur une possible chaîne de complicité".
 
Le Soleil met l’accent sur l’Assemblée générale de l’ONU à laquelle prend part le chef de l’Etat. Le journal reprend à sa Une Macky Sall qui estime que "le monde doit écouter l’Afrique".

OID/ASB