La modification d’un article du Code électoral à la une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La modification d’un article du Code électoral à la une

Dakar, 7 juil (APS) – Les quotidiens reçus à l’APS ce vendredi reviennent sur la modification de l’article L.78 du Code électoral par l’Assemblée nationale qui permet aux électeurs de prendre 5 bulletins sur les 47 en course pour les élections législatives du 30 juillet prochain.


‘’Le choix des 5 bulletins entériné par les députés’’, annonce à sa une le quotidien Le Soleil, en référence à l’adoption, par l’Assemblée nationale, du projet de loi autorisant l’électeur à un choix réduit de cinq listes au moment de voter, sur les 47 en compétition.

La Commission électorale nationale autonome (CENA), qui en a fait la proposition, affirme que ce projet de loi procède d’une volonté de rationaliser le temps de vote, compte tenu du nombre pléthorique des listes et coalitions de partis (47) en lice pour les législatives du 30 juillet. Or, les opposants à ce projet de loi font valoir qu’il ne tient pas d’"une base consensuelle".


‘’La loi de la majorité’’, écrit Enquête, parlant de l’adoption, jeudi, de la loi portant modification du code électoral. ‘’Hier à l’Assemblée nationale, il a fallu l’intervention de 58 orateurs pour obtenir la modification de l’article L.78 du Code électoral. Ainsi désormais, l’électeur à la possibilité de prendre au minimum cinq (5) bulletins pour accomplir son devoir civique le 30 juillet à l’occasion des Législatives’’, indique la même publication.


‘’Le déluge n’a pas eu lieu. Hier, tôt dans la matinée, les forces de défense et de sécurité ont assiégé les alentours de la Place Soweto, au moment où les parlementaires procédaient à la modification de la loi électorale. L’atmosphère était par moments chaude. Mais les éléments d’Abdoulaye Daouda Diallo ont eu la situation sous contrôle. Du début à la fin’’, ajoute Enquête.


Vox Populi crédite ce compte rendu, en soulignant à sa une que l’opposition "a été écrasée à l’Assemblée et dans la rue’’. ‘’Force est restée au pouvoir’’, la manifestation que les opposants projetaient d’organiser ayant été ‘’étouffée dans l’œuf’’, avec à la clé une ‘’série d’arrestations’’.


Le Quotidien a préféré faire dans le titrage incitatif en indiquant que ‘’l’opposition rate son bac’’, parlant d’une faible mobilisation à la Place Soweto où elle avait appelé les citoyens à manifester contre l’adoption de cette loi. ‘’Les Dakarois n’ont pas répondu, hier, à l’appel du Parti démocratique sénégalais (PDS) et ses alliés à la mobilisation contre la modification de la loi L.78 du Code électoral comme ce fut le cas le 23 juin 2011. Les quelques téméraires ont été arrêtés par les forces de l’ordre’’, écrit le journal.


Toujours dans la même veine, ‘’le pouvoir impose sa majorité’’ à l’opposition, celle-ci ‘’annonce un recours au Conseil constitutionnel’’, renchérit L’Observateur.


En sous titre, le quotidien du groupe Futurs médias annonce : ‘’peinés, ils le sont. Déçus aussi, ils le sont. Eux ce sont les opposants qui ont pris part, hier au vote de la loi modifiant l’article L.78 du Code électoral. Unis, ils ont unanimement déploré la modification de ladite loi par la majorité parlementaire, dénonçant ce +forçing+ qui +piétine+ celle de 1992. La loi passe comme lettre à la Poste’’.


Le même journal ajoute que ‘’l’opposition annonce la saisine du Conseil constitutionnel. Oumar Sarr et compagnie disposent de huit jours francs pour introduire leur recours’’.


De toutes les manières, cette loi est passée ‘’dans la douleur’’, soulignent L’As et Le Témoin quotidien. ‘’Les députés Mansour SyMamadou Diop Decroix et El Hadj Diouf ont tenté en vain d’empêcher son adoption, sous prétexte qu’il s’agit d’un recul démocratique’’, écrit le premier.


"L’opposition a eu beau à développer des arguments, mais force à la majorité mécanique de Benno Bokk Yaakaar (BBY), la loi a été adoptée finalement. Même si l’ambiance était tendue’’, observe Le Témoin quotidien. Ce que retient Libération également, qui titre : ‘’Le projet de loi adopté dans une ambiance tendue’’. 


Dans la même mouvance, Sud Quotidien note que ‘’la majorité valide la Loi des …5 bulletins’’. ‘’L’Assemblée nationale a voté à la majorité des voix le projet de loi numéro 22/2017 portant modification de l’article L.78 du Code électoral. En session extraordinaire, la représentation nationale a validé le consensus de la CENA avec les acteurs politiques, malgré les cris d’orfraie de l’opposition parlementaire’’, souligne le même journal.


BK/SD/ADC