La manifestation de soutien à la Palestine et d’autres sujets en Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La manifestation de soutien à la Palestine et d’autres sujets en Une


Dakar, 22 mai (APS) – Les journaux du week-end s’intéressent au rassemblement de soutien au peuple palestinien organisé, vendredi, à Dakar, à la politique et à des faits de société.


L’AS quotidien donne le ton en affichant à sa Une : ’’La rue lance une Fatwa contre Israël’’. Selon le journal, une marée humaine a pris d’assaut, vendredi, dans l’après-midi, la Place de la Nation pour témoigner sa solidarité au peuple palestinien.


‘’Suite au communiqué du gouvernement sénégalais jugé timide par beaucoup d’acteurs du pays, une quarantaine d’organisations de la société civile et islamique ont organisé une grande manifestation en soutien au peuple palestinien. De nombreux sénégalais se sont retrouvés pour tirer à boulets rouges sur l’Etat israélien qualifié d’impérialiste et de colonisateur’’, relate la publication.


Une dizaine de jours après la reprise des hostilités entre Israël et le mouvement Hamas qui contrôle la bande de Gaza, des dizaines de palestiniens ont perdu la vie dans des bombardements de l’armée israélienne alors que des pertes en vies humaines ont été enregistrées dans l’Etat hébreux du fait de tirs de roquettes de la partie palestinienne.


Certaines associations de soutien à la cause palestinienne avaient élevé la voix, pour exiger plus d’engagement de la part de l’Etat du Sénégal dont la réaction a été qualifiée de ’’faible’’, après la tension notée ces derniers jours entre l’Etat hébreu et le Hamas.
 
’’On ne peut nullement qualifier de faible la réaction du Sénégal suite aux récents événements dans la bande de Gaza. On ne peut être plus clair’’, a martelé vendredi le porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye lors d’une conférence de presse.
 
’’Le gouvernement de la République du Sénégal est gravement préoccupé par la situation qui prévaut dans les territoires palestiniens et en Israël’’, avait indiqué le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur dans un communiqué.


‘’Macky Sall sans état d’âme’’, écrit de son côté le journal Kritik pour évoquer la réaffirmation de l’appel du gouvernement sénégalais à la désescalade.


‘’Le Sénégal ne flanche pas dans sa posture. Avocat du peuple palestinien, le pays de la Téranga reste sur ses principes et, malgré les manifestations des frères musulmans, l’Etat laïc reste droit dans ses bottes quoique la position du Sénégal reste constante sur le dossier du Proche orient’’, analyse la publication.


Pour le journal, le plateau de la sixième édition de la conférence du gouvernement a été l’occasion pour le ministre porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye, de réaffirmer la constance de la position de l’Etat du Sénégal relative à l’avènement d’un Etat palestinien viable coexistant avec l’Etat d’Israël.


Le Quotidien s’est intéressé à cette rencontre en usant de son habituel jeu de mots : ‘’Points sur le hic’’, une façon pour le journal de revenir sur les réponses du gouvernement aux questions relatives à l’emploi, au nouveau découpage administratif et territorial et aux sorties de l’opposant, Barthélmy Diaz.


La photo du maire de la commune de Mermoz-Sacré Cœur, trône d’ailleurs à la Une de Sud Quotidien qui évoque les ’’calculs’’ de l’acteur politique à travers sa déclaration de candidature à la mairie de Dakar.


‘’Je ne vois pas en quoi ma candidature peut créer des vagues’’, déclare l’intéressé dans des propos rapportés par Walf Quotidien.


Les journaux ne sont pas restés insensibles à la visite effectuée, vendredi, dans la soirée, par le chef de l’Etat à Touba où il a rencontré le khalife général de la confrérie mouride, Serigne Mountakha Mbacké.


A ce sujet, L’Observateur livre à ses lecteurs ‘’les secrets d’une audience nocturne’’ en illustrant sa Une d’une photo des deux hommes se serrant la main.


L’affaire du viol suivi du meurtre d’une femme d’une vingtaine d’années à Louga, une localité du nord du Sénégal, occupe une place dans la livraison des quotidiens du week-end.

+Source A+ croit par exemple savoir que l’auteur présumé des faits a été trahi par la géolocalisation de son téléphone.

 


AKS