La Korité et les décès de Serigne Moustapha Cissé et d’Habib Thiam en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La Korité et les décès de Serigne Moustapha Cissé et d’Habib Thiam en exergue

Dakar, 27 juin (APS) – La célébration de la fête de la Korité et les décès du Khalife général de Pire, Serigne Moustapha Cissé, et de l’ancien Premier ministre, Habib Thiam, sont les sujets les plus commentés par les quotidiens reçus mardi à l’APS.
 
La majorité de la communauté musulmane sénégalaise a célébré lundi l’Aïd-el-fitr ou Korité, qui marque la fin du Ramadan.
 
‘’Le Sénégal encore une +foi+ divisé’’, déplore L’Observateur. Le journal reprend les propos de l’imam Omar Sall de l’UCAD qui déclare que ‘’le Sénégal s’est mis en marge de la société musulmane".
 
Dans les colonnes du même journal, l’imam Alioune Samb de la grande mosquée de Dakar affirme que ‘’ceux qui ont fêté la Korité dimanche l’ont fait de façon délibérée’’.
 
Le Soleil note que "prenant comme prétexte la polémique sur l’apparition de la lune’’, il a ’’appelé à l’union des cœurs et des esprits’’. 
 
Sur cette problématique des deux prières au Sénégal, le président Macky Sall a rappelé qu’’’il n’est pas du rôle de l’Etat de s’immiscer ou de prendre position sur cette question’’, relève le quotidien national.
 
‘’Le rôle de l’Etat, c’est de créer les conditions d’un dialogue et d’une convergence entre les différentes chapelles, car en matière de religion, il y a beaucoup d’interprétations’’, a-t-il dit dans des propos rapportés par Le Soleil.
 
Se prononçant sur la prolifération des listes pour les élections législatives du 30 juillet, ‘’le chef de l’Etat a invité la CENA [Commission électorale nationale autonome] et les acteurs à trouver un modus operandi pour le vote’’, renseigne le journal.
 
Pour sa part, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, qui a représenté le gouvernement à la prière de la mosquée ‘’Massalikoul Djinane’’, a sollicité ‘’des prières pour des élections apaisées’’, informe encore le quotidien national.
 
Sud Quotidien est également revenu sur les propos du chef de l’Etat qui dit espérer un ‘’modus operandi (mode opératoire ou manière de procéder) pour mener à bien cette opération (les 47 listes) qui hante le sommeil des hommes politiques, mais aussi des électeurs’’.
 
‘’Sur la floraison des listes aux législatives, Macky Sall dédramatise’’, titre WalfQuotidien. ‘’Contrairement à de nombreux hommes politiques qui dénoncent cette prolifération des listes, le président de la République affirme que c’est normal dans une démocratie’’, écrit le journal. Mieux, explique-t-il dans le journal, ‘’c’est pour promouvoir la démocratie que nous facilitons les nombreuses listes’’.
 
‘’Le Sénégal dans tous ses états à la fin du Ramadan. Deux Korité, 47 listes et 1000 maux. Une lune de démarrage, deux lunes de rupture’’, s’agace Vox Populi en Une, ajoutant que ‘’le chef de l’Etat s’en lave les mains’’.
 
Concernant les législatives, le journal relève que Macky Sall ‘’espère que la CENA, ainsi que les acteurs, pourront faire leur devoir sans grande entrave, malgré la multitude de listes’’. 
 
En revanche, Idrissa Seck, le président du parti Rewmi (opposition) déclare dans la même publication que les partis politiques, "qui ne participent pas à des élections, ne méritent pas de rester sur la scène’’ politique.
 
Le Khalife général des mourides, Serigne Sidi Mactar Mbacké ‘’sermonne la classe politique’’, informe Vox Populi. ‘’Le destin de chacun d’entre vous est déjà tracé. Vous aurez ce que Dieu vous a réservé. Sachez que personne ne peut freiner le décret divin’’, a martelé le guide religieux, selon le journal.
 
Les quotidiens ont également mis en exergue les décès du Khalife général de Pire, Moustapha Cissé, et de l’ancien Premier ministre sénégalais, Habib Thiam.
 
‘’La tristesse et la consternation étaient les choses les mieux partagées à Pire, suite au rappel à Dieu de son Khalife, l’ambassadeur Serigne Moustapha Cissé, survenu ce samedi 24 juin à Dakar. Cette perte constitue une perte immense pour le Sénégal et la Oumma islamique’’, estime Le Soleil.
 
Le président Sall, qui a présenté ce lundi les condoléances de la nation à la famille de Tafsir Abdou Cissé et à la communauté musulmane, a soutenu dans le même journal que le défunt Khalife a ‘’joué un grand rôle dans les pays arabes’’.
 
Le Soleil indique aussi que la nation a rendu un vibrant hommage à l’ancien Premier ministre, Habib Thiam, décédé lundi à Dakar. 
 
‘’Il a été inhumé au cimetière musulman de Yoff, après la levée du corps à l’Hôpital Principal de Dakar, en présence du chef de l’Etat, des corps constitués et de nombreuses hautes personnalités civiles, militaires et coutumières. C’est un serviteur de l’Etat que le Sénégal a perdu’’, écrit le journal.
 
‘’Triste week-end de Korité. Fin de mission pour le Khalife de Pire et le Premier ministre Habib Thiam’’, signale Vox Populi. ‘’Décès de l’ancien Premier ministre, Habib, l’âme de l’Etat’’, ‘’Disparition de Serigne Moustapha Cissé, Pire perd son meilleur ‘’, affiche Le Quotidien.

‘’Décès de Habib Thiam et du Khalife de Pire : le Sénégal perd deux grandes figures", souligne Libération, tandis que L’Observateur titre : "Décès de l’ancien ambassadeur, le pire instant".

‘’Habib Thiam, la toute dernière mission. Trajectoire d’un homme d’Etat’’, affiche encore le journal en parlant du décès de l’ancien Premier ministre d’Abdou Diouf.

ASB/ASG