La Covid-19 et les conflits fonciers à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La Covid-19 et les conflits fonciers à la Une

Dakar, 1er fév (APS) – Les quotidiens reçus lundi à l’APS sont préoccupés par la pandémie de Covid-19 et ses conséquences sur l’économie et les litiges fonciers à l’échelle du territoire national.

’’La bombe communautaire’’, alerte La Tribune au sujet de la propagation de la Covid-19.

’’Comme lors de la première vague de la pandémie, les cas issus de la transmission communautaire restent la principale bataille à gagner par les autorités. Car en cette deuxième vague, le scénario est encore plus catastrophique avec 1136 cas communautaires enregistrés en une semaine et 53 décès’’, écrit le journal.
 
Selon le journal Source A, ‘’le virus continue de faire des ravages’’. Onze décès, 54 cas graves et 628 nouvelles infections dont 373 issus de la transmission communautaire ont été rapportés au cours du week-end, signale la publication.
 
Le journal explique aussi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à qui le Sénégal a soumis son plan de vaccination apportera sa réponse dans la première semaine de février. 
 
Parlant des impacts de la pandémie sur le tourisme, le quotidien Kritik note que la station balnéaire de Saly ‘’se meurt’’. ‘’La destination de Cap-Skiring close, le tourisme sénégalais plonge dans la léthargie totale avec la mort programmée de la station balnéaire de Saly’’, écrit le journal.
 
‘’Les grands réceptifs hôteliers étoilés de cette baie touristique (…) sont à bout de souffle et tous les corps de métiers liés au tourisme sont à l’arrêt. Une saison sèche continue qui plonge le village traditionnel et ses environs dans une léthargie totale’’, ajoute la publication.
 
Le journal Enquête s’intéresse aux ‘’dégâts’’ du couvre-feu sur le secteur de l’économie informelle.

’’Oubliés dans le cadre du plan de résilience durant la première vague, asphyxiés par la seconde vague de mesures restrictives, les gérants de +tangana+, dibiterie, restaurant, fast-food et autres commerçants implorent l’appui du gouvernement pour leur survie’’, selon la publication qui affiche à sa Une : ‘’La grogne des sans-voix’’. 
 
Les quotidiens se font également écho de l’ampleur des litiges fonciers à l’échelle du territoire national. 
 
‘’Le Sénégal sur une poudrière’’, affiche à sa Une Lii quotidien qui écrit : ‘’La cartographie des litiges fonciers et conflits communautaires au Sénégal dressée par la direction générale de l’administration territoriale a fait état de 307 cas de conflits sur l’étendue du territoire national’’. 
 
Le Quotidien parle de ‘’terres minées’’. ‘’Les litiges fonciers sont une bombe à retardement. D’après un répertoire des litiges fonciers et conflits communautaires mis en place par le ministère de l’Intérieur, il y en a au moins 307 sur toute l’étendue du territoire dont la résolution nécessite des solutions urgentes’’, souligne le journal.
 
Le Soleil donne les retombées de la visite du chef de l’Etat en Turquie et annonce que le groupe pharmaceutique Abdi Ibrahim veut s’implanter au Sénégal.
 
OID