La Covid-19 et le ras-le-bol des artistes à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La Covid-19 et le ras-le-bol des artistes à la Une

Dakar, 24 déc (APS) - Le ras-le bol du monde de la culture face aux mesures de restriction imposées par la seconde vague de Covid-19 dans ce secteur et d’autres sujets sont au menu des quotidiens reçus jeudi à l’APS.
 
’’Les artistes et acteurs culturels se sont fait entendre hier. A la Place de la Nation, ils ont tenu leur sit-in, déchirant ainsi l’arrêt du préfet de Dakar qui leur avait refusé une seconde fois l’autorisation de le tenir’’, selon Enquête qui estime que ’’les artistes gagnent une bataille’’.
 
Le Soleil expose ‘’le mal-vivre des acteurs culturels’’. ‘’La Place de la Nation a finalement accueilli hier, après-midi, le sit-in de la coalition des acteurs de la musique (CAM) et cela, malgré son interdiction par les autorités. Pancartes en bandoulière, ils étaient plusieurs dizaines à interpeller l’Etat à lever l’arrêté portant interdiction de faire de la musique, des chants et danses dans les débits de boissons’’, écrit le journal.
 
L’Observateur rapporte que ‘’la médiation entreprise par Youssou Ndour a été concluante. Le ministre-conseiller du chef de l’Etat a pu, avec le concours des ministres de l’Intérieur et de la Culture, réussir à décrocher du président Sall un appui en faveur du monde du spectacle’’.
 
La deuxième vague de Covid-19 ‘’installe la peur au sommet’’, selon Le Témoin qui signale que tous les centres de traitement ont été rouverts ‘’sauf à Touba qui est pourtant débordé’’.
 
A propos de la Covid-19, Source A souligne que la commune de Dahra Djolof est ‘’sur une poudrière ‘’ avec 31 cas dont 11 issus de la transmission communautaire enregistrés en 24heures. ‘’Le bilan devrait s’alourdir car les malades asymptomatiques errent dans les rues ; aucune mesure de quarantaine de leurs familles. Le district sanitaire ne dispose d’aucune salle de d’isolement’’, écrit le journal.
 
Walfadjri s’intéresse aux célébrations de Noël dans ce contexte sanitaire difficile et note qu’’’entre austérité et Covid-19, les familles chrétiennes se cherchent’’. ‘’D’habitude fêté avec faste, Noël va certainement avoir un goût assez acre cette année. Ce, du fait des rigueurs de la Covid-19 qui impose une fête en toute sobriété’’, écrit Walf.
 
Parlant de Noël, Lii quotidien relève que ‘’c’est l’effervescence. Et les préparatifs vont bon train. Boutiques, magasins et étalages des marchés sont remplis de jouets et accessoires…Tout pour égayer la fête de la Nativité et du Nouvel an (…)’’. ‘’L’esprit de Noël balaie la Covid’’, affiche à sa Une le journal.
 
Le Soleil annonce que Macky Sall ‘’veut une régulation des sites d’information’’ face ‘’aux risques d’atteinte à la cohésion nationale, à l’image de l’Etat et de l’ordre public’’.
 
Le président de la République, Macky Sall, a plaidé mercredi en Conseil des ministres pour une "régulation systématique des sites d’informations’’, au risque de "porter atteinte à la cohésion nationale, à l’image de l’Etat ainsi qu’à l’ordre public".
 
"Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le chef de l’Etat a insisté sur la nécessité d’une régulation systématique des sites d’informations qui si on n’y prend garde risquent de porter fortement atteinte à la cohésion nationale, à l’image de l’Etat ainsi qu’à l’ordre public", rapporte le communiqué du Conseil des ministres.
 
"Le président de la République a, en conséquence, demandé au ministre de la Culture et de la Communication, en relation avec le CNRA (Conseil national de régulation de l’audiovisuel) de renforcer la sensibilisation des acteurs de la presse en ligne en vue de préserver nos valeurs culturelles, d’une part et de veiller au traitement professionnel de l’information d’autre part, conformément aux dispositions du Code de la Presse", informe le communiqué du Conseil des ministres. 
 
Selon le quotidien Kritik, ’’Macky Sall +censure+ les sites pervers’’.
 
OID