La caution pour les élections locales et d’autres sujets à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La caution pour les élections locales et d’autres sujets à la Une

Dakar, 15 mai (APS) – Le démenti du ministère de l’Intérieur à une information faisant état de la fixation du montant de la caution pour les élections locales de janvier 2022 à 10 millions de francs Cfa et d’autres sujets sont menu des quotidiens reçus samedi à l’APS. 

Selon L’Observateur, ’’l’info n’aura tenu que quelques heures’’. En effet, ‘’un communiqué attribué au ministère de l’Intérieur fixant la caution pour les élections locales à 10 millions de francs Cfa pour chaque type d’élection et par liste, quel que soit le nombre de départements ou de communes où la liste de candidats se présente a été relayé par plusieurs sites avant d’être démenti’’ par la cellule de communication de Antoine Diom.
 
Le Soleil rapporte que ’’le ministère de l’Intérieur, par la voix de son responsable de la communication Maham Ka, a démenti l’information faisant état de la fixation du montant de la caution pour les élections locales de 2022 à 10 millions de francs Cfa’’.
 
Il a indiqué que ‘’le moment opportun, ce sont les canaux de communication officiels du ministère de l’Intérieur (….) qui seront utilisés’’.
 
Sud Quotidien parle de ‘’mic mac’’ autour de la caution et de son montant. ‘’Sitôt la date des élections départementales et communales connue (…), la caution pour la participation à ce scrutin ainsi que son montant font l’objet d’informations contradictoires entre une partie de la presse et le ministère de l’Intérieur’’, écrit Sud.
 
Selon le journal, ce ministère ‘’a tenu à nier, hier, la vérité de toute information ayant trait à la caution aux locales de janvier 2022 et de même que son montant avancé de 10 millions de francs Cfa’’.
 
Dans son long entretien avec Vox Popouli, Assane Dioma Ndiaye, le président de la ligue sénégalaise des droits humains se prononce, entre autres, sur la question des bavures policières. Selon lui, ‘’on ne peut pas laisser les policiers agir selon leur guise’’.

’’La Police est là pour protéger et non pas pour faire un certain nombre d’actes qui n’honorent pas et ne l’honorent pas. Le fait que ce climat d’impunité soit entretenu est source de danger et creuse encore le fossé entre la Police et la population’’, soutient l’avocat.
 
Le Quotidien s’intéresse à la sauvegarde des données nationales et parle de ‘’fichiers à risque’’.

’’Au-delà de la fiabilité du fichier électoral, les auditeurs ont alerté sur la sécurité du fichier national des cartes nationales d’identité (CNI). Dans son rapport, la mission a exprimé des craintes pour le data center, en cas d’incendie par exemple, et recommandé par conséquent l’installation d’urgence d’un +système de détection et d’extinction automatique+’’, écrit le journal.
 
Le Soleil a ouvert ses colonnes à l’ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Sénégal. Selon Irène Mingasson, ‘’le Sénégal est un allié très sûr, très fort, avec une démocratie exemplaire’’.

OID