L’ouverture prochaine du procès de Khalifa Sall en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’ouverture prochaine du procès de Khalifa Sall en exergue

Dakar, 9 déc (APS) – Les quotidiens parvenus samedi à l’APS traitent principalement de l’ouverture jeudi prochain devant le Tribunal correctionnel de grande instance de Dakar du procès de Khalifa Sall et de ses co-inculpés dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar.
 
Le maire de Dakar et ses collaborateurs sont en détention préventive depuis le 7 mars dernier pour des malversations présumées portant sur 1,8 milliards de francs CFA. Le doyen des juges d’instruction avait rejeté la demande de cautionnement introduite par les avocats de Khalifa Sall.
 
‘’Khalifa en Sall d’audience’’, affiche en une Le Quotidien pour annoncer que le maire de Dakar sera finalement jugé à partir de jeudi prochain en même temps que ses co-inculpés dans le dossier de la Caisse d’avance de la ville de Dakar.
 
‘’Le destin de Khalifa Sall entre les mains du juge Maguette Diop’’, titre de son côté L’As. Le journal renseigne que ‘’le procès tant attendu du maire de Dakar va débuter le 14 décembre prochain devant la Tribunal régional hors classe de Dakar, précisément la deuxième chambre correctionnelle présidée par l’ancien président de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) Maguette Diop’’.
 
Pour sa part, Vox Populi écrit : ‘’Alea jacta est. Khalifa Ababacar Sall et ses co-accusés, dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar, seront jugés, jeudi prochain, en séance correctionnelle’’.
 
‘’C’est désormais officiel ! Le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, inculpé le 7 mars dernier, sera jugé. La chambre d’accusation a d’ailleurs convoqué les deux parties à une audience ce 12 décembre’’, indique Sud quotidien. ‘’Quant à la Cour suprême, ajoute le journal, elle a assigné à comparaître à une audience qui se tiendra le 14 décembre", selon les avocats.
 
Selon Sud quotidien, ‘’les conseils de Khalifa Sall crient au scandale alors que leurs collègues qui défendent l’Etat applaudissent des deux mains’’.
 
‘’Procès du maire de Dakar et Cie. La Caisse d’avance de Khalifa ouverte jeudi’’, pointe L’Observateur. Le journal explique ‘’Khalifa Sall et ses co-accusés bénéficient de la présomption d’innocence. Cependant, ils sont poursuivis pour des faits graves punis par l’article 152 du Code pénal. Et s’ils sont reconnus coupables de ces infractions, ils seront lourdement punis’’.
 
‘’Le maire de Dakar accusé de détournement de deniers publics sera devant le juge jeudi prochain. Et s’il est reconnu coupable, Khalifa Sall va perdre ses droits civiques mettant ainsi fin à ses ambitions politiques’’, écrit Walfquotidien.
 
‘’Devant le Tribunal correctionnel, jeudi prochain. Khalifa sur les pas de Karim’’, titre Enquête qui ajoute : ‘’Comme le fils Wade, le leader de Mankoo Taxawu Senegaal risque d’être mis hors course pour la présidentielle de 2019’’.
 
‘’Le juge lui laissera-t-il son droit de se présenter à l’élection présidentielle de 2019 ?A quelle peine sera-t-il condamné ?, s’interroge encore le journal. ‘’Pour beaucoup, ce sont les deux suspenses qui restent dans l’affaire Khalifa Sall, accusé d’association de malfaiteurs, de détournement de deniers publics et d’escroquerie portant sur des deniers publics d’un montant de 1,8 milliards de francs CFA’’, explique Enquête.
 
Pour sa part, Le Soleil est revenu sur l’ouverture hier à Dakar de la deuxième édition du forum des investisseurs de la microfinance, présidée par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. Le chef du gouvernement a annoncé 30 milliards de francs CFA par an pour l’emploi, informe le quotidien national.

ASB