Dakar, 16 août (APS) – Les journaux parvenus mardi à l’APS commentent les élections au Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), l’échec de la mise en (...)" />
L’échec de la mise en place d’une liste consensuelle à Dakar pour le HCCT, en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’échec de la mise en place d’une liste consensuelle à Dakar pour le HCCT, en exergue


Dakar, 16 août (APS) – Les journaux parvenus mardi à l’APS commentent les élections au Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), l’échec de la mise en place d’une liste consensuelle au sein de la coalition Taxawu Dakar et l’appel au boycott lancé par des partis politiques.


Au total, 38 listes dont 17 partis politiques, 5 coalitions de partis et 16 entités indépendantes seront en lice pour les élections du HCCT, prévues le 4 septembre sur l’ensemble du territoire national, renseigne Le Soleil.


Le quotidien national, citant le directeur Opérations électorales au ministère de l’intérieur, ajoute que le dépôt des listes de candidatures pour ce scrutin ouvert le 30 juillet dernier a été clôturé dimanche à minuit.


Toujours dans le cadre des investitures pour les élections du HCCT, cette publication indique que dix maires de Dakar ont invité leurs élus locaux à envoyer une représentation ‘’de qualité’’ en votant la liste Benno Bokk Yakaar (BBY, majorité présidentielle).


Ils veulent selon eux,’’ refuser la confiscation des intérêts de leur département pour des aventures individuelles’’, écrit Le Soleil.‘’Macky disloque Taxawu Dakar’’, relève à ce propos le quotidien Enquête. Certes, précise ce journal, il n’a pas présenté de candidats à Dakar, en direction des élections du Haut conseil des collectivités territoriales, mais le président de l’Alliance pour la République (APR, pouvoir) est parvenu à semer la zizanie à l’intérieur de la coalition Taxawu Dakar.


Enquête souligne que Macky Sall a en réalité provoqué un malaise au sein de la coalition dirigée par le maire de Dakar Khalifa Sall avec le lancement du comité électoral de Benno Bokk Yaakaar constitué de maires issus de Taxawu Dakar.


Avec un tel scénario, les chances de Khalifa Sall de gagner les trois sièges de Hauts conseillers alloués au département de Dakar s’amenuisent de plus en plus. Même si certains maires dont Barthélémy Dias, Bamba Fall, Palla Samb, Cheikh Guèye entre autres, lui sont restés fidèles, conclut le journal.


‘’Macky torpille Khalifa’’, écrit Le Quotidien en illustrant sa une par les photos du patron de l’APR et du maire de Dakar. Mettant en exergue l’échec dans la mise ne place d’une liste unique à Dakar, le journal indique que pour les élections du Haut conseil des collectivités territoriales, on aura droit à une confrontation entre Taxawu Dakar et Benno Bokk Yakaar.


Ces deux coalitions n’ont pu s’entendre sur le nom d’une liste consensuelle. Des élus de Khalifa Sall ont ainsi rejoint le parti au pouvoir, l’APR et ses alliés, écrit encore Le Quotidien.


Pour Le Témoin quotidien, c’est ‘’le PS contre le PS à Dakar’’. Il ajoute que la décision du président de l’APR de ne présenter aucun candidat de son parti à Dakar et de céder la place à ses alliés notamment le Parti socialiste a pour effet de créer un face-à-face entre factions de cette dernière formation.


Revenant sur la décision de dix maires de Dakar, des socialistes en majorité, d’envoyer une représentation de qualité au HCCT en votant la liste Benno Bokk Yakaar, le journal renseigne que les uns sont proches du maire de Dakar tandis que les autres sont des inconditionnels du secrétaire général du PS.


‘’Ce qui fait qu’on assiste à un duel fratricide et à distance entre Khalifa Sall et Ousmane Tanor Dieng. Un combat de poids lourds dont le promoteur est en réalité le président de la République et patron de l’APR, Macky Sall’’, mentionne Le Témoin quotidien.


Le Populaire note pour sa part que la bataille de Dakar est déjà engagée en soulignant que la mouvance présidentielle (BBY) réclame dix maires pour sa liste, tandis que le camp du maire de Dakar lui en concède six. Il ajoute que sur 900 conseillers du département de Dakar, la coalition ‘’And Taxawu Dakar se prévaut d’en contrôler 700.


 L’AS qui revient sur la bataille pour le contrôle de Dakar nous renseigne que la liste de dix maires exhibée par le maire de Dakar-Plateau Alioune Ndoye s’effrite. Il explique que quelques maires et d’autres élus se sont retrouvés autour d’Abdoulaye Diouf Sarr, maire de Yoff, pour créer une liste avec l’onction de Benno Bokk Yaakaar et faire face à la coalition de Khalifa Sall.


 ‘’Ainsi, le plan de Macky Sall de laisser à la coalition Taxawu Dakar le soin de gérer la seule tâche des investitures pour engendrer son implosion tombe à l’eau’’, analyse le journal.


Il ajoute qu’en plus de Rewmi, le parti de l’ancien premier ministre Idrissa Seck, six autres formations politiques appellent au boycott des élections du Haut conseil des collectivités territoriales pour ne pas instituer une copie du Sénat.


 Le Parti des travailleurs et du peuple (PTP) figure parmi ces partis qui ont appelé au boycott du scrutin. ‘’C’est une institution inutile. Le Sénégal n’en a pas besoin. Cela ne va rien nous apporter, à part nous coûter beaucoup d’argent’’, fulmine son leader Me El Hadji Diouf dont les propos sont repris par Le Populaire.


 ASB/BK