L’augmentation des cas de Covid-19 à la Une des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’augmentation des cas de Covid-19 à la Une des quotidiens

Dakar, 28 avr (APS) – Les journaux reçus mardi à l’APS mettent l’accent sur la montée de la courbe des contaminations au Covid-19 et la multiplication des cas issus de la transmission communautaire.

Selon le quotidien Le Soleil, 11 régions sur 14 sont maintenant touchées par le nouveau coronavirus. Le journal parle de ‘’l’inquiétante augmentation des transmissions communautaires’’.

’’Le Sénégal a enregistré, dans la journée d’hier, 14 patients issus de la transmissions communautaire. C’est une première depuis le début de la pandémie au Sénégal qui totalise à ce jour 9 décès’’, selon Le Soleil.
 
Le ministère de la Santé a annoncé, lundi, 64 nouvelles contaminations au Covid-19 sur les 677 tests réalisés, ce qui porte à 736 le nombre de patients recensés dans le pays depuis le 2 mars.
 
Il s’agit de 50 cas contacts et de 14 cas communautaires. A ce jour, 736 cas ont été déclarés positifs, dont 284 guéris, 09 décès, 01 évacué et 442 patients sont sous traitement.
 
’’Ça sent mauvais, très mauvais même, et pour cause. Les cas déclarés positifs augmentent à une vitesse V. Hier, 64 cas patients sont revenus positifs sur 677 tests réalisés (….)’’, écrit Source A.
 
Walfadjri parle de ‘’pente dangereuse’’.
 
Parmi les facteurs de multiplications des cas issus de la transmission du virus, Libération pointe du doigt ‘’le transport frauduleux de passagers’’ et note que ‘’La mafia +infecte+ le Sénégal’’.
 
’’La mafia qui sévit dans les transports routiers risque d’anéantir tous les efforts des autorités médicales qui se battent nuit et jour contre le coronavirus. L’irresponsabilité de certains compatriotes aussi. La preuve par les derniers cas communautaires détectés à Sédhiou, Thiès et Touba’’, écrit le journal.
 
Le Quotidien revient d’ailleurs sur ‘’la longue marche’’ du premier patient Covid-19 à Sédhiou. ‘’Le prêcheur traverse plusieurs régions. Parti de Louga en passant par Mbour etc, et il est contrôlé positif à Sédhiou’’, selon le journal.
 
Dans la prise en charge du Covid-19, Enquête évoque ‘’le spleen des asymptomatiques’’.
 
’’Internés dans les centres de prise en charge du coronavirus, certains porteurs saints sont de plus en plus gagnés par le stress et en font voir de toutes les couleurs aux personnels soignants dans certains lieux de traitement. Poussant ainsi certains acteurs à remettre en cause la stratégie de prise en charge’’, dit le journal.
 
Sud Quotidien annonce le démarrage de la distribution de l’aide alimentaire d’urgence, ce mardi et titre : ‘’Force Covid-19 à l’épreuve’’. 
 
’’S’exprimant hier, lundi 27 avril, la Secrétaire générale du ministère du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Rachelle Coly Bougal, a fait savoir qu’un total de 38.754,8 tonnes a été déjà réceptionné, pour être distribué dans le cadre du plan de riposte +Force Covid-19+. Selon elle, la Police et la Gendarmerie assurent la sécurité des opérations de convoyage et la distribution de cette aide alimentaire destinée à un million de ménages’’, écrit Sud.
 
L’As fait état d’’’un autre scandale autour des marchés de vivres’’ et affiche à la Une : ‘’Les prix d’achat supérieurs aux prix homologués’’.
 
’’L’éthique est mise à rude épreuve dans l’achat des vivres destinés à l’aide alimentaire d’urgence aux populations. Même si le décret du Président Macky Sall extirpe l’opération du Code des marchés publics, la morale voudrait que les prix d’achat des vivres ne soient pas supérieurs aux prix homologués par le ministère du Commerce. Or, la tonne de riz est achetée à 275.000 Fcfa alors que le prix homologué de la tonne du riz brisé non parfumé est 240.000 Fcfa pour l’importateur. Une différence qui révolte des experts du secteur du commerce’’, note le journal.
 
OID