L’AIBD et le rapport Doing Business 2018, sujets phares des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’AIBD et le rapport Doing Business 2018, sujets phares des quotidiens

Dakar, 2 nov (APS) – L’ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) le 7 décembre prochain et la publication du rapport Doing Business 2018, sont les sujets phares abordés par les quotidiens reçus jeudi à l’APS.
 
Le Soleil annonce en une que "Tout est fin prêt pour l’ouverture le 7 décembre à 12 heures‘’ de l’aéroport international Blaise Diagne. 
 
Le journal explique que "le Premier ministre a présidé mardi, une rencontre interministérielle qui a passé en revue l’état d’avancement des opérations de transfert des activités aéroportuaires de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor vers celui de Blaise Diagne qui sera ouvert le 7 décembre’’.
 
Le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, déclare dans des propos repris par Le Soleil, que "tout est prêt pour un démarrage effectif de l’AIBD’’.
 
M. Guèye assure aussi dans Le Témoin quotidien que "tout est fin prêt pour que l’AIBD accueille des avions le 7 décembre à 12 heures. Il a précisé dans le même journal que "c’est à ce moment que s’effectuera le basculement’’.
 
Par ailleurs, poursuit Le Témoin quotidien, le porte-parole du gouvernement a informé que "l’ancien aéroport Léopold Sédar Senghor deviendra un aéroport militaire dès le lendemain de l’ouverture de celui de Diass’’.
 
"AIBD-Retard dans la livraison des cuves. Panne sèche sur le tarmac’’, titre de son côté Le Quotidien. "Un élément essentiel pour le fonctionnement de la plateforme, la fourniture en kérosène, pose encore problème’’, pointe le journal du groupe Avenir communication.
 
"La Smcady ne peut pas garantir que les cuves de combustible pourraient être réceptionnées en moins de trois semaines, arguant des problèmes d’étanchéité pour certaines de ces cuves’’, explique Le Quotidien.
 
Concernant l’ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne et la livraison des autoroutes en chantier, Sud quotidien titre : le Premier ministre "Dionne fixe l’atterrissage et presse les entreprises’’.
 
Les quotidiens s’intéressent par ailleurs aux résultats du dernier rapport Doing Business rendus publics mardi, au siège de la Banque mondiale en présence du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, du ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats et des Téléservices de l’Etat, Khoudia Mbaye, et du directeur général de l’APIX, Mountaga Sy. 
 
A ce propos, Le Soleil informe que "le Sénégal a gagné 7 places dans le classement Doing Business 2018, passant de la 147 ème place en 2017 à la 140 ème place en 2018. Une percée qui a été facilitée par les 5 réformes majeures mises en œuvre en 2017, pour améliorer la manière de faire les affaires dans le pays’’.
 
Enquête de son côté a fait une autre lecture de ce dernier rapport de la Banque mondiale sur la facilité de faire des affaires, en affichant en une que "le Sénégal rate son pari’’.
 
Si l’on croit ce journal, "sur une trentaine de points retenus sur la feuille de route, seules six réformes ont été vraiment concluantes. Mais le gouvernement semble avoir oublié cet objectif pour se féliciter des avancées’’.
 
"La directrice des opérations de la Banque mondiale, Louise Cord, a suggéré mardi dernier, lors de la publication du rapport, des pistes pour permettre au Sénégal d’approfondir les réformes et d’améliorer sa compétitivité’’, relève Enquête.
 
Vox Populi a par ailleurs mis en exergue la dernière réunion préparatoire du magal, l’événement religieux commémorant le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme, l’une des principales confréries musulmanes du Sénégal.
 
Le journal titre à ce propos "L’eau, source d’inquiétude à Touba’’, évoquant un "risque de pénurie dans certains quartiers pendant le magal’’.
 
L’Observateur de son côté s’entretient avec le porte-parole du Khalife qui déclare en une "Serigne Saliou m’a dit un jour…’’. Et Serigne Bass Abdou Khadre d’ajouter : "Si vous n’exécutez pas mes ordres, d’autres le feront à votre place’’.

ASB/ASG