L’affaire Abdou Faye et les projections économiques en Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’affaire Abdou Faye et les projections économiques en Une

Dakar, 11 juin (APS) – La mort en détention d’Abdou Faye, un des complices présumés dans l’évasion de Baye Modou Fall dit Boye Djinné, et le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2022-2024 figurent parmi les sujets traités en priorité par les quotidiens reçus vendredi à l’APS.
 
Dans l’affaire Abdou Faye, complice présumé de Baye Modou Fall alias Boy Djinné, Libération donne des détails sur le certificat de genre de mort.

Selon ce document obtenu par le journal, ‘’Abdou Faye, arrêté en même temps que Boy Djinné à Missirah, est décédé suite à +une anoxie cérébrale et une asphyxie mécanique provoquée par une pendaison+’’.
 
Abdou Fall, l’un des complices de Baye Modou Fall alias Boy Djinné, a été retrouvé mort, mercredi, dans les locaux du commissariat central de Dakar.
 
L’autopsie ‘’confirme le suicide’’, croit savoir Vox Populi, en relevant que ’’face à la presse, hier, au siège du mouvement Frapp-Fance (…), la famille du défunt avait déjà réfuté cette thèse.
 
’’Les parents écartent le suicide’’, rapporte Le Quotidien en soulignant la nécessité d’élucider les circonstances de la mort de Abdou Faye. ’’C’est une demande des parents du défunt (…) qui écartent la thèse du suicide et demandent l’implication du chef de l’Etat pour faire jaillir la vérité’’, relève la publication.
 
Pour L’Observateur, ’’le père d’Abdou Faye (…) ne démord pas. Il dit ne pas croire à cette thèse du suicide et ainsi rejette les résultats de l’autopsie’’.
 
Pendant ce temps, L’As met en exergue le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2022-2024 et titre : ’’L’Etat affiche son optimisme’’.
 
Le Sénégal devrait enregistrer une croissance de 8,6 % sur la période 2022-2024 avec un pic de 11,3 % en 2023, indique le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2022-2024 rendu public, jeudi.
 
A partir de 2023, l’économie sénégalaise "devrait connaître un renouveau avec l’exploitation de nouvelles sources d’énergie, notamment le pétrole et le gaz. Globalement, le taux de croissance est projeté en moyenne à 8, 6% sur la période 2022-2024 avec un pic de 11, 3 % en 2023 qui se justifie par le démarrage de l’exploitation pétrolière et gazière", fait noter le journal.
 
La croissance de l’économie sénégalaise est attendue à 3,7 % en 2021, contre 1,5 % en 2020, indique encore le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2022-2024.
 
Commentant ce document, Le Témoin affiche à sa Une : ’’Macky Sall gâte les jeunes, les collectivités et les forces de l’ordre’’.

’’L’emploi des jeunes, l’équité sociale et territoriale, la défense et la sécurité nationales absorberont la majorité des ressources’’, selon le journal.
 
En politique Kritik s’intéresse à la marche de l’opposition, prévue ce vendredi, pour exiger la libération des personnes détenues dans le cadre des évènements du mois de mars.
 
’’Le M2D sort Ousmane Sonko de sa réserve’’, titre le journal qui écrit : ’’Test grandeur nature pour le mouvement regroupant des partis de l’opposition et la société civile, le rassemblement annoncé à renfort de publicité permettra de mesurer la popularité de cette plateforme favorable à Ousmane Sonko’’.
 
Enquête met en exergue la fin de l’opération Barkhane annoncée jeudi par le président français. ’’Macron s’agace et acte la fin de Barkhane’’, mentionne le journal.

’’Après huit années d’existence et de controverse, l’opération Barkhane vit ses derniers jours sur les terres hostiles du Sahel où son bilan mitigé n’a pas permis de renforcer sa légitimité auprès des opinions publiques’’, peut-on lire.
 
OID/AKS