Les prochaines législatives en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les prochaines législatives en exergue

Dakar, 13 mars (APS) - La perspective consistant à faire du maire de Dakar Khalifa Sall la tête de liste de l’opposition dans la capitale pour les législatives de juillet prochain est le sujet le plus en exergue dans la livraison de lundi de la presse quotidienne.
 
"Tête de liste de l’opposition aux législatives 2017 : Babacar Gaye investit Khalifa", annonce Sud Quotidien, citant le porte-parole du Parti démocratique sénégalais (PDS), l’un des plus grands partis de l’opposition sénégalaise.
 
M. Gaye "a demandé à l’opposition d’investir aux législatives de juillet le maire de Dakar comme tête de liste à Dakar", écrit le journal.
 
Khalifa Sall et cinq de ses complices présumés ont été placés mardi dernier sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des deniers publics et blanchiment de capitaux.
 
Dans ce contexte politique particulier, qui ajoute du relief aux enjeux des prochaines législatives, "l’opposition engage une bataille capitale", avec sa proposition de faire de Khalifa Sall sa tête de liste à Dakar, relève L’Observateur.
 
"Rewmi", le parti de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, "Bokk Gis-Gis", celui de l’ex-président de l’Assemblée nationale Pape Diop, qui font partie des principales formations de l’opposition, "approuvent" la proposition du porte-parole du PDS, rapporte L’Observateur.
 
Plusieurs autres quotidiens, dont Le Témoin Quotidien et L’As, évoquent également sous un autre angle la perspective des prochaines élections législatives. 
 
"Manœuvres de Djeddah", affiche le journal cité en dernier lieu, selon lequel Malick Gackou, Omar Sarr et Mamadou Diop Decroix, des responsables de l’opposition, vont retrouver en Arabie Saoudite l’ancien président Abdoulaye Wade, pour une concertation.
 
Le journal ajoute qu’un "front anti-Macky" devrait prendre forme à partir de Djeddah, où l’ancien chef de l’Etat sénégalais, invité à un pèlerinage, a invité à son tour ces leaders de l’opposition.
 
Le Témoin Quotidien, dans cette perspective, spécule sur le retour de Karim Wade, fils de l’ex-président. "Pour diriger ses troupes aux législatives : Karim bientôt de retour ?" s’interroge ce journal.
 
Les proches de l’ancien ministre d’Etat affirment qu’il "sera à Dakar au plus tard le 15 avril". Interrogé à ce sujet, Mayoro Faye un responsable du PDS, "esquive" la question. Farba Senghor, pour sa part, "ne se sent pas concerné", rapporte Le Témoin Quotidien. 
 
A la lumière de l’affaire Khalifa Sall, le journal Enquête revient sur des moments précis de l’histoire politique du Sénégal qui ont vu des régimes "liquider des adversaires politiques". "Ces élus +guillotinés+", affiche le journal.
 
Selon Enquête, par le biais de "subterfuges politiques" variés, "les différents régimes ont eu à liquider des adversaires politiques".
 
Le Soleil est surtout intéressé par le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) et ses réalisations, qui ont contribué au désenclavement, à l’accès à l’eau et à l’électrification dans nombreuses localités du monde rural.
 
"Le PUDC, un concept original de partage de croissance", note le Soleil, citant la représentante-résidente au Sénégal du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Fatou Bintou Djibo.

Selon Mme Djibo, le PUDC "permet d’accélérer le développement et de réduire les inégalités".
 
BHC/BK/ESF