Gadio, Assane Diouf et Khalifa Sall à la Une des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Gadio, Assane Diouf et Khalifa Sall à la Une des quotidiens

Dakar, 28 nov (APS) - La presse quotidienne se focalise ce mardi sur divers sujets de l’actualité, dont les dossiers judiciaires de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, du youtubeur Assane Diouf et du maire de Dakar Khalifa Sall.
 
Revenant sur l’arrestation le 17 novembre dernier, aux Etats-Unis, du leader de Mouvement panafricain et citoyen "Luy Jot Jotna" et ancien chef de la diplomatie sénégalaise, le quotidien Enquête signale que "Cheikh Tidiane Gadio hume à nouveau l’air de la liberté".
 
Le journal explique en effet qu’il a "obtenu la liberté provisoire" après son audition lundi par un juge américain.
 
L’information fait aussi la une de Vox Populi qui indique toutefois qu’il est "assigné à résidence au Maryland, dans l’Etat de New York où il est poursuivi".
 
"Gadio pas libre que ça", relève Libération, parlant d’une assignation à résidence et d’un port de bracelet électronique. D’après le journal, le procureur "craint des risques de fuite vers le Sénégal".
 
La Tribune précise que Gadio "n’a pas eu à payer la caution par lui-même, car certaines personnes s’en sont portées garantes devant le juge en charge du dossier".
 
Le quotidien L’As parle d’une "libération sous +bound+ et précise que ce sont quatre personnes [qui] ont signé pour lui".
 
Mais pour Le Quotidien, l’ancien ministre des Affaires étrangères n’est pas encore tiré d’affaire. "Gadio coincé aux Etats-Unis", titre le journal, soulignant qu’il ne peut pas quitter le territoire américain, en raison de son assignation à résidence.
 
Comme sur Cheikh Tidiane Gadio, les quotidiens braquent également leurs projecteurs sur le youtubeur Assane Diouf, un émigré sénégalais expulsé en août dernier des Etats-Unis.
 
D’après Vox Populi, après son arrestation vendredi dernier à la suite de ses attaques verbales contre le porte-parole du Khalife général des mourides, il a été "entendu" lundi par le Procureur chargé de son dossier durant plus de 3 heures. Le journal indique qu’il bénéficie d’un retour de parquet et devrait être placé sous mandat de dépôt.
 
D’après Libération, le parquet "compte ouvrir une information judiciaire et réclamer à un juge d’instruction le mandat de dépôt".
 
La levée de l’immunité parlementaire du maire de Dakar, Khalifa Sall, continue également d’alimenter la chronique. "Le recours sans illusion de Khalifa", titre WalfQuotidien au sujet de la saisine du Conseil constitutionnel par ses avocats.
 
Et pour La Tribune, l’on s’achemine vers "le procès de tous les risques" avec la voie qui est désormais ouverte pour le jugement du maire de Dakar, après la levée de son immunité par les députés, samedi.
 
Le Soleil revient sur la pose de la première pierre du Port minéralier de Bargny-Sendou, dans le département de Rufisque, par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. "Le Sénégal veut être un hub maritime", titre en Une le quotidien national. Le journal précise que l’infrastructure, d’une capacité de 12 millions de tonnes et d’un coût de 290 milliards de francs CFA, va créer 2600 emplois. 

ASG/PON