Divers sujets en exergue
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Divers sujets en exergue

Dakar, 3 oct (APS) - Les quotidiens dakarois parvenus ce lundi à l’APS ouvrent leurs colonnes à divers sujets de l’actualité, dont la rentrée scolaire et la modification du Code pénal.
 

Le Témoin porte son attention sur la rentrée scolaire 2016. Le journal passe en revue les dossiers qui pourraient "compromettre l’année scolaire".
 
L’Observateur s’intéresse quant à lui aux nouvelles infractions introduites dans le Code pénal. Le journal indique que "le terrorisme n’est plus la seule infraction à figurer dans le champ juridique du projet de loi modifiant la loi n°65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal".
 
Selon le quotidien du Groupe Futurs Médias, ce recueil juridique tient désormais compte de la "présence de l’avocat dès les premières heures de la garde à vue, du nucléaire, de la mise en danger d’autrui, de la pornographie enfantine, de l’atteinte à la vie privée et à la représentation de la personne".
 
Par ailleurs, le même journal révèle que "la Division des investigations criminelles (DIC) est descendue, jeudi dernier, à la Maison d’arrêt de Rebeuss, pour interroger les détenus sur la mutinerie du 20 septembre dernier, avant d’entendre les blessés au Pavillon spécial". Selon L’Observateur, cette audition "survient après l’interrogatoire de tous les responsables de la prison".
 
 
Sur un tout autre sujet, Le Quotidien signale que la société Eiffage, concessionnaire de l’autoroute à péage et l’Etat sénégalais "semblent finalement tomber d’accord pour ouvrir" le tronçon de l’autoroute Diamniadio Mbour, à péage à partir du samedi 15 octobre prochain. Les deux parties étaient en brouille depuis "plus d’un mois" à propos des tarifs du péage, sur ce tronçon.
 
En politique, l’As croit savoir que le leader de l’Alliance pour la République (APR), Macky Sall, "veut clore définitivement le débat sur le prétendu patron de son parti à Dakar". Si l’on en croit le journal, Macky Sall, qui recevait les femmes apéristes de la capitale sénégalaise, a indiqué que le parti au pouvoir n’avait pas de patron à Dakar. "Pour lui, ni Amadou Bâ, ni Abdoulaye Diouf Sarr encore Seydou ou Yaxam Mbaye ne peuvent se prévaloir" de ce titre.

ASG/PON