Divers sujets de l’actualité  au menu de la presse quotidienne
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Divers sujets de l’actualité au menu de la presse quotidienne

Dakar, 6 jan (APS) - Les quotidiens dakarois se focalisent ce samedi sur plusieurs sujets de l’actualité, dont la baisse de la criminalité, le dialogue politique et le mouvement d’humeur du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES).
 
Le Soleil, qui a parcouru le Rapport d’activités 2017 du ministère de l’Intérieur, fait état d’une ‘’baisse de la criminalité de 35 % entre 2015 et 2017’’. Le journal souligne que ce résultat a été atteint grâce aux opérations de sécurisation ‘’organisées tout au moins hebdomadairement sur l’ensemble du territoire national, et particulièrement à Dakar […]’’.
 
Le quotidien national relève aussi qu’il est annoncé dans le rapport, la construction prochaine de 15 commissariats.
 
A l’instar du Soleil, Vox populi consacre lui aussi son titre phare au rapport d’activités 2017 de la Police. ‘’Chiffres clés de la sécurité au Sénégal’’, affiche le journal en manchette, évoquant ‘’8409 individus déférés en 2017, 79 bandes de malfrats démantelés’’ et une ‘’baisse de 35 % de la criminalité entre 2015 et 2017’’. Le journal note par ailleurs le recrutement de 5159 policiers entre 2012 et 2016 et la création de 68 postes de police.
 
Sur le front social, WalfQuotidien avertit que ‘’l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) risque de renouer avec ses mouvements d’humeur’’. D’après le journal, la section SAES de l’UCAD a ‘’durci le ton’’ en conférence de presse vendredi, ‘’pour exiger des autorités le paiement de leurs salaires, l’audit du contrat de performance, entre autres’’.
 
‘’Le SAES déserte les amphis’’, signale de son côté Le Quotidien, expliquant que les enseignants ont décidé de suspendre les cours à l’UCAD, jusqu’au paiement des salaires du mois de décembre.
 
Le sujet fait aussi la Une de Sud Quotidien qui publie des mises au point des rectorats de l’UCAD et de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis.
 
A propos du détournement présumé à l’université de Ziguinchor, L’As annonce que le SAES menace de saisir l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC).
 
Concernant le dialogue politique, Sud Quotidien signale que ‘’les responsables de la Plateforme des acteurs de la société civile pour la transparence des élections (PACTE) et du Collectif des organisations de la société civile pour les élections au Sénégal appellent à la reprise et la poursuite des travaux’’.
 
Le Soleil souligne que ‘’la société civile offre ses bons offices’’. Et selon WalfQuotidien, cette dernière, qui appelle à la ‘’reprise et la poursuite des travaux dès que les garanties seront réunies, souhaite que ‘’l’opposition soit rassurée ‘’.
 
A propos du procès du maire de Dakar, Khalifa Sall, et de ses co-prévenus dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de la capitale, L’Observateur croit savoir pourquoi le procureur Serigne Bassirou Guèye a pris la place du substitut. Selon le journal, ‘’le maître des poursuites a, depuis longtemps, décidé de faire face aux avocats de Khalifa Sall pour prouver ses responsabilités de chef avec comme objectif : prouver à la face du monde que les prévenus sont coupables’’.
 
En attendant, Vox Populi annonce que ‘’le Conseil municipal [de Dakar] statue sur sa constitution de partie civile, mercredi’’.
 
Sur un tout autre plan, Le Quotidien indique que ‘’ le passage du TER [Train Express régional] fait couver la révolte dans la banlieue dakaroise’’. Selon le journal, ‘’alors que Keur Mbaye Fall n’est plus un obstacle, Thiaroye Gare et environs font de la résistance’’ au sujet des indemnisations. En cause, ‘’ces populations réclament l’augmentation du barème proposé par l’APIX [Agence pour la promotion des investissements et des grands travaux]’’
 
A propos de Frapport et du scandale présumé de corruption à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), Libération fait état de ‘’1, 7 million d’euros retracé à Monaco’’.

ASG