Divers sujets au menu des quotidiens, dont la coupure d’eau à Dakar
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Divers sujets au menu des quotidiens, dont la coupure d’eau à Dakar

Dakar, 12 mai (APS) – Les quotidiens parvenus samedi à l’APS traitent de divers sujets d’actualité, parmi lesquels la coupure d’eau à Dakar et de certaines parties de la région de Thiès et de Louga..
 
L’usine des eaux de Keur Momar Sarr va observer samedi un arrêt pour permettre le raccordement d’une partie du matériel destiné à renforcer la sécurité de ses installations, ont déclaré les directeurs généraux de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES) et de la Sénégalaise des eaux (SDE) respectivement Charles Fall et Abdoul Baal.
 
Située à 250 km de Dakar, cette usine assure à plus 65 pour cent l’alimentation en eau de la capitale sénégalaise et de certaines parties de la région de Thiès et Louga.
 
"L’objectif de cet arrêt programmé est de permettre le raccordement du matériel destiné à renforcer la sécurité de l’alimentation en eau de Dakar", a notamment déclaré M. Fall signalant que ces travaux faisaient partie d’un programme de réhabilitation du système d’alimentation en eau du pays.
 
Il a été décidé après un diagnostic de tout le dispositif d’alimentation, a dit le DG de la SONES qui indique que ce programme est financé par l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 6,5 milliards.
 
Outre le renouvellement du système sécuritaire de Keur Momar Sarr qui a nécessité une enveloppe de 2 milliards, ajoute M. Fall, ce programme comprenait entre autres un volet de protection des conduites et le renouvellement des motopompes de l’usine de Gnith à trente km.
 
Le système de protection a été simplifié et les trois ballons de 150 m cubes qui servaient pour atténuer les effets néfastes de certaines pannes ont été remplacés par six autres d’une capacité de 300 m cubes, explique le DG de la SONES.
 
Son homologue de la SDE M. Abdoul Baal confirme ses propos et rassure quant aux mesures prises pour que "cet arrêt n’impacte pas négativement sur la vie des populations qui vont perdre 40 pour cent du réseau de distribution".
 
Pour éviter des désagréments aux populations, il annonce la mise en place d’un système de rotation de la distribution par quartiers, la mobilisation d’une centaine de camions citernes pour alimenter les quartiers les plus impactés et l’ouverture de ponts d’eau dans les quartiers non touchés.
 
Les travaux vont durer, selon les techniciens, 25 heures et seront suivis d’une remise en eau qui sera écourtée le plus possible suivant un protocole technique bien défini.
 
"Dakar +eau+ purgatoire", affiche à sa une L’Obs qui revient sur les étapes des travaux de maintenance de l’usine de Keur Momar Sarr qu’il qualifie d’"exercice +eau+ combien périlleux".
 
Diéry Ba, le directeur d’exploitation de la SDE assure dans les colonnes du journal qu’"il n’y a pas de raison que le schéma de 2013 se reproduise", une panne de l’usine de Keur Momar Sarr qui avait occasionné une longue période de pénurie d’eau dans la capitale sénégalaise.
 
Vox Populi annonce "5 jours de coupure dans la capitale", en soulignant que les Dakarois se préparent à faire face à la galère en stockant de l’eau partout où c’est possible, non sans ruminer leur colère".

"Pénurie d’eau en vue. Les populations se préparent au pire", titre de son côté Walfquotidien, en ajoutant : "sauf surprise, beaucoup de Dakarois ne verront pas l’eau couler de leurs robinets".
 
"Devant ce manque d’eau annoncé, à grand renfort de pub, par la SDE et la SONES, les familles sont sur le qui-vive. Et chaque maisonnette remplit tous les réservoirs dont elle dispose pour éviter le manque", écrit-il.
 
Pour sa part, Le Soleil annonce que "le président de la République, Macky Sall, a ouvert hier (vendredi), à Dakar, les pourparlers entre les parties prenantes du conflit libyen".
 
D’après le journal, "ce cadre offert par le chef de l’Etat à la demande du président Sassou Nguesso du Congo, médiateur de l’Union africaine pour la Libye, donne aux différentes composantes du conflit d’échanger directement sur les voies et moyens de trouver une solution".
 
Les quotidiens sont revenus aussi sur l’arrestation vendredi du capitaine Mamadou Dièye de l’armée sénégalaise par la section de recherches de la gendarmerie devant les locaux de Dakaractu.
 
Selon Enquête "le +Jambaar+ qui était venu pour un entretien et qui avait promis des révélations fracassantes sur la +Grande muette+ a été arrêté dès sa descente de voiture, vers les coups de 20h".
 
"Le militaire sénégalais, renseigne Enquête, avait annoncé depuis longtemps sa décision de quitter l’armée et de se présenter à la présidentielle de février 2019."
 
"Il démissionne de l’Armée et annonce sa candidature pour 2019.Le capitaine Dièye désarmé", titre Le Quotidien.
 
Dans son entretien avec Le Quotidien, peu avant son arrestation, le capitaine Dièye déclare "La hiérarchie refuse ma démission", ajoutant dans les colonnes du même quotidien que "tout officier a le droit de démissionner comme n’importe quel fonctionnaire".

ASB