Divers sujets au menu des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Divers sujets au menu des quotidiens

Dakar, 6 oct (APS) –  Les quotidiens parvenus vendredi à l’APS abordent divers sujets de l’actualité, mettant surtout l’accent sur l’éducation et la politique, à travers l’affaire Yavuz Selim et la démission de Rewmi de l’ancien député Thierno Bocoum.
 
‘’Avenir de Yavuz Selim : Lundi de décision’’, affiche ainsi Le Quotidien selon qui ‘’le ministre de l’Education [Serigne Mbaye Thiam] pose un lapin à Aly Ngouille Ndiaye et à la Direction de l’école’’.
 
Mais le journal annonce que ‘’l’administration du groupe Yavuz Selim Sa, le ministre de l’Intérieur et les responsables du ministère de l’Education vont se revoir lundi prochain pour une autre réunion afin de trouver une solution de sortie de crise’’.
 
Lors de la rencontre tenue jeudi, signale le journal, ‘’les représentants de Yavuz Selim ont réitéré leur rejet de la proposition d’administration provisoire de l’Etat et ont fait une contre-proposition, qui sera étudiée par le gouvernement.’’
 
Par ailleurs, le ministre de l’Education nationale s’est fait représenter à cette réunion sur la situation des écoles de Yavuz Selim Sa par son directeur de cabinet, informe Le quotidien.
 
L’affaire Yavuz Selim intéresse également Enquête qui titre : ‘’Jeux d’ombres entre Paris et Dakar’’. Le journal relève que l’administration de la société Yavuz Selim a fait jeudi ‘’une contre-proposition’’ à l’Etat. 
 
‘’Mais celle-ci n’a pas été dévoilée’’, s’empresse-t-il de préciser, ajoutant que ‘’les deux parties espèrent trouver une solution définitive à ce problème’’. Mais en croire Enquête, ‘’l’ affaire Yavuz Selim, qui est sans doute le feuilleton le plus électrique de l’hivernage, n’est pas prête de s’estomper’’.
 
‘’La société Horizon Education France qui détient la majorité du capital de l’institution scolaire, ne serait française que de nom. Elle est née sur les cendres de Basom Global Invest, à consonance plutôt turque, plus proche d’Istanbul que de Paris’’, note le journal.
 
Citant des documents notariaux, Enquête écrit : ‘’Les intérêts entre les deux sociétés […] sont plus que liés. Elles partagent la même adresse : 19, Chemin de Trousseau, 91130 RIS Orangis, France’’. Le journal ajoute que ‘’ce n’est pas la seule coïncidence, puisqu’on retrouve le même Tuna Ba à la direction générale des deux structures’’.
 
‘’De là à faire la connexion avec le prédicateur Fethullah Gülen, l’inspirateur du mouvement Gülen, aujourd’hui bête noire du pouvoir turc, c’est un pas que les autorités sénégalaises ont sans doute aisément franchi, même si elles ne communiquent pas dessus’’, conclut Enquête.
 
La politique est également l’un des sujets abordés par la presse quotidienne. Sud quotidien tente d’analyser les raisons de la démission de Thierno Bocoum de Rewmi, le parti de l’ex-Premier ministre Idrissa Seck.
 
A cet effet, le journal s’est entretenu avec Moussa Diaw, enseignant-chercheur en science politique à l’UFR des sciences juridiques et politiques de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Le journal écrit en une : ‘’les législatives de 2017 en…prolongation’’.
 
L’enseignant-chercheur, cité par ce journal, explique que ‘’la démission de Thierno Bocoum du parti Rewmi ne peut être dissociée de son absence sur la liste des personnalités retenues pour les investitures aux élections législatives au niveau de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal’’.
 
La politique est également à l’honneur dans Walfquotidien qui arbore en manchette : ‘’Bataille pour le départ de Macky : Le temps des grandes manœuvres ‘’.
 
‘’L’opposition cherche à se réorganiser en vue de 2019. Et c’est Habib Sy qui est à la manœuvre en allant à la rencontre des leaders de l’opposition’’, explique le quotidien du Groupe Walfadjri. 
 
Le journal renseigne que ‘’c’est dans le cadre des consultations pour la mise en œuvre du Pacte Populaire de l’Opposition (PPO), en direction de l’élection présidentielle de 2019 que le président du Parti espoir et modernité (PEM-Yaakaaru Reew), Habib Sy a rencontré Idrissa Seck, président de Rewmi, jeudi après-midi’’.
 
Le Soleil fait cavalier seul en s’intéressant au Programme national quinquennal. ‘’639 milliards de FCFA pour la sécurité alimentaire’’, titre le quotidien national, indiquant que ‘’la malnutrition aigüe a baissé de 10,1% à 7,2% entre 2011 et 2016 et celle dite chronique de 26% à 17%’’.

ASB/ASG