Les journaux du mardi abordent divers sujets
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Les journaux du mardi abordent divers sujets

Dakar, 14 août (APS) - Les journaux parvenus ce mardi à l’APS évoquent divers, s’appesantissant particulièrement sur les annonces faites par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne depuis Ziguinchor (sud) où il était venu visiter le site du marché Tillène, ravagé par un incendie.
 
 
 
"Boun (Mahammed Boun Abdallah Dionne) va au marché", titre Le Quotidien, faisant le compte-rendu de la visite du Premier ministre aux victimes de l’incendie de Ziguinchor.

Un incendie s’est déclaré dans la nuit de vendredi à samedi au marché Tilène de Ziguinchor, réduisant en cendres presque tous les magasins et boutiques, dont certains étaient bien approvisionnés en prévision des fêtes catholique et musulmane de l’Assomption (15 août) et de l’Aïd-el-Adha (22 août).
 
Le marché Tillène est l’un des plus importants centres commerciaux de la région de Ziguinchor.
 
Les sapeurs-pompiers ont mis plusieurs heures pour contenir les flammes. La cause du sinistre reste un mystère.
 
Le Quotidien annonce que le Premier ministre "promet un marché sous-régional".
 
Le Soleil lui emboîte le pas en titrant que le marché de "Tilène sera entièrement reconstruit" faisant siens les propos du chef du gouvernement.
 
Le journal Enquête reste également dans l’évocation de la situation du marché en cette veille de fête. Faisant le point sur l’approvisionnement en moutons à une semaine de la fête de l’aïd adha ou Tabaski, la parution laisse entendre que c’est "la grande incertitude".
 
Dans un dossier de plusieurs pages, le journal note qu’à quelques jours de la fête de Tabaski, "les points de vente ne sont pas encore approvisionnés en moutons" et parle de la crainte des éleveurs par rapport à l’hivernage et au transport des bêtes.
 
Dans Enquête, le directeur de l’Elevage, Dame Sow rassure en soulignant que "le gouvernement a fait beaucoup d’efforts en supprimant certaines taxes et en octroyant des aliments de bétail".
 
Pour sa part, le journal L’Observateur traite de sujets politiques à travers une interview avec El hadji Hamidou Kassé, le ministre chargé de la communication de la présidence de la République qui essaye de répondre aux accusations de l’opposition contre le président Macky Sall

"L’opposition prépare l’opinion à sa défaite", déclare El hadji Hamidou Kassé dans les colonnes du journal du Groupe futurs médias (GFM) pour réfuter les accusations de plusieurs opposants sur les préparatifs d’un hold-up électoral avec la confection de trois fichiers différents pour la présidentielle 2019.

Le responsable du Pôle communication de la présidence clame dans l’Observateur : "il n’y a qu’un seul fichier électoral, elle (l’opposition) le sait".
 
Toujours dans le registre politique, Sud quotidien aborde la présidentielle 2019, titrant : "Le casse-tête des 2000 signatures" pour le parrainage citoyen des candidats.
 
Le journal du groupe Sud communication souligne que le parrainage citoyen adopté par l’Assemblée nationale exige à la vingtaine de candidatures déclarées de rassembler 1% au plus et 0,8 % au moins de signatures de 2000 électeurs dans au moins 7 régions.

Sud quotidien se base sur les résultats des élections législatives du 30 juillet 2017, pour diagnostiquer "l’obstacle majeur des prétendants à la magistrature suprême".
 
Walf quotidien lui s’interroge sur le "duel à mort" entre le président de la République Macky Sall et le médiateur de la République Alioune Badara Cissé (ABC).
 
Pour Walf quotidien entre le président Sall et son ancien bras droit , "c’est l’amour impossible". La parution signale qu’"aucun (d’entre eux) ne prendra l’initiative de franchir en premier le rubicon et de rompre la relation aussi compliquée" à quelques mois de la présidentielle 2019.
 
Thérèse Faye, coordinatrice de la Convention des jeunes républicains (COJER, au pouvoir) déclare dans l’As que "si ABC veut être candidat qu’il aille voire ailleurs".
 
Abordant un sujet de faits divers, le journal Vox populi nous plonge dans une horreur qui s’est produite à Pikine où, écrit-il, "une dame a été poignardée à mort son bébé de trois à quatre mois lundi en fin de matinnée".
 
Le journal précise que la meurtrière arrêtée par la Police.

BHC/PON