Divers sujets font le menu des quotidiens, dont le projet de suppression de la mairie de Dakar
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Divers sujets font le menu des quotidiens, dont le projet de suppression de la mairie de Dakar

Dakar, 15 déc (APS) - Les quotidiens parus mardi à l’APS traitent de divers sujets se rapportant à la politique, à l’économie et aux faits de société, quelques journaux continuant de s’intéresser au projet de suppression de la ville de Dakar, déjà évoqué la veille.

Une image valant mille mots, le journal Enquête, par exemple, affiche en première page une photo grandeur nature de l’édifice communal de la capitale. "La polémique enfle", affiche le journal pour mieux revenir sur ce projet annoncé par le ministre des Collectivités Territoriales, du Développement et de l’Aménagement du Territoire.
 
"Faut-il supprimer le statut de ville de Dakar ? Le ministre a défendu ce dimanche l’idée qui provoque une réaction en chaîne. Experts et politiciens se prononcent et argumentent sur le sujet", écrit le journal.
 
Sur ce registre des réactions, le journal Le Quotidien rapporte celle du ministre de la Santé et de l’Action sociale : "Suppression des villes : Pas un cas pour Diouf Sarr", titre ce journal, faisant ainsi un clin d’œil à la pandémie avec les "cas" de coronavirus. Selon le ministre, "le plus important n’est pas l’appellation mais le contenu. 
 
Sud Quotidien note qu’après "plusieurs tentatives soldées par des échecs, le pouvoir en place ne cache plus son intention de modifier les règles dans le choix des dirigeants de villes afin de pouvoir ainsi exercer son contrôle sur la capitale sans passer par la voie électorale". De cette manière, le président Macky Sall compte "+dribble+ le suffrage !", indique le journal via sa manchette. 
 
 
Pas tout à fait sur le même sujet, mais pas très loin non plus, le journal Kritik’ parle de l’ancien maire de Dakar à sa une avec le titre : "Trois ans après sa descente aux enfers, Khalifa Sall dragué à tout va". 
 
"Vendu par Souleymane Jules Diop, courtisé par Ousmane Sonko, Khalifa Ababacar Sall est brandi comme un héros par son clan, alors que pour le pouvoir mesquin et machiavélique, il s’agit d’un trophée de guerre à coupler avec les autres pointures qui ont baissé casaque devant les offres politiques de Macky Sall", commente le journal.
 
Dans cette brèche conduisant aux stratégies politiques d’alliances et de contre alliances, la Tribune parle du "retour" aux côtés du président Sall, de l’ancienne Premier ministre et ex présidente du Conseil économique social et environnementale (CESE), Aminata Touré, récemment relevée de ses fonctions au profit du président du parti Rewmi, Idrissa Seck.
 
"Macky travaille Mimi et le clan des frustrés", indique le journal, placardant à sa une photo représentant les deux concernés face à face. 
 
Le Témoin quotidien signale sur un tout autre sujet que si le chef de l’Etat sénégalais a fait acte de présence à l’investiture de son homologue ivoirien Alassane Dramane Ouattara, Macky Sall a en revanche zappé Alpha Condé.

Le journal révèle que le chef de l’Etat, officiellement invité par son homologue guinéen, se fera représenter par une forte délégation.
 
Walfquotidien parle de la vie du parti de l’ancien président Abdoulaye Wade avec le "placement des cartes" d’adhérents de cette formation, un processus suscitant une "division" de ses membres.
 
"Le PDS entame sa mue dans la division", souligne le journal qui revient dans ses colonnes sur les "divergences" et la "guerre de positionnement pour le contrôle des sections communales dans le département de Pikine qui risque d’être rude".
 
Sur un tout autre sujet, le quotidien national Le Soleil propose à ses lecteurs un reportage sur le devenir des enfants après l’école coranique, histoire de parler de "l’apprentissage, la porte de l’emploi des talibés".
 
Le quotidien L’Observateur a aussi choisi de traiter de questions de société, le journal revenant sur une vidéo qui circule depuis quelques jours sur la nouvelle "doctrine religieuse" d’une ’’secte’’ musulmane localisée à Kolda (sud).
 
"Confidences exclusives sur la secte Mbakerouhou", titre L’Observateur. Le journal revient en détails sur "la mort par balle du +prophète+ Al Hassane Ba, la +Kaaba+ érigée au centre du village, les témoignages du maire de Bourouco et l’histoire singulière du gourou Daouda Bâ et de sa banque de financement".
 
Vox Populi parle de FRAPP et Y’en a marre au secours de Assane Diouf, alors que Libération traite d’un sujet relatif au service de contrôle des impôts et domaines, lequel se retrouve selon le journal "au cœur d’un banditisme foncier en série’’. Le journal parle d’un "scandale sans fin".
 
 

ADL/BK