Divers sujets à la une des quotidiens
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Divers sujets à la une des quotidiens

Dakar, 8 oct (APS) –Les quotidiens reçus samedi traitent de divers sujets d’actualité dont l’affaire Petro-Tim et la polémique relative à l’attribution du marché de confection de la nouvelle carte d’identité biométrique à la société IRIS.
 
Le patron de Timis corporation Frank Timis menace de porter plainte, dès ce lundi contre 21 personnes au Sénégal y compris les membres de l’opposition dans l’affaire des contrats pétroliers et gaziers.
 
Enquête écrit que les concernés attendent Frank Timis de pied ferme, ajoutant que tous se disent prêts à répondre devant les tribunaux.
 
Le journal explique que cette initiative de l’homme d’affaires roumano-australien tend à contrer la plainte brandie par le Front pour la défense du Sénégal/Mankoo Wattu Senegaal contre Aliou Sall, le frère du président de la République, Wong Jong Kwang de Petro-Tim et le même Frank Timis.
 
Le député Mamadou Lamine Diallo soutient dans La Tribune que ‘’la sortie du patron de Petro-Tim dans le débat des contrats pétroliers n’a rien apporté de clair’’. Il ajoute dans les colonnes du même journal qu’ils n’attendent que la réponse du président de la République pour être édifier sur cette affaire.
 
Pour l’opposition, l’homme d’affaires a plutôt confirmé les craintes des Sénégalais et enfoncé Aliou Sall, le frère du président de la République, écrit Walf quotidien.
 
L’AS pour sa part s’est intéressé à la face caché de Frank Timis, en écrivant que c’est ‘’un destin façonné dans la souffrance’’. L’homme d’affaires roumano-australien n’a pas eu une enfance heureuse selon le même journal qui ajoute ‘’se définissant comme un homme pur, un africaniste, le parton de Timis corporation s’est forgé dans la souffrance et dans la douleur’’.
 
‘’Mais à force de courage, de travail, cet ouvrier qui a traversé le Danube à la nage et marché des milliers de kilomètres pour échapper à la mort que lui préparait le régime dictatorial de Moscou, il finit par se faire une place au soleil’’, renseigne L’AS.
 
La presse quotidienne s’est également intéressée à la procédure de gré à gré de 50 milliards de francs CFA pour la confection des nouvelles cartes d’identité biométriques de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). ‘’Les cartes d’identité de la polémique’’ écrit dans sa manchette La Tribune.

‘’Le motif basé sur le défaut de temps invoqué par le gouvernement pour octroyer par la procédure de gré à gré le marché de 50 milliards de francs relatif à la confection des cartes d’identité nationales numérisées à la société Iris est tout simplement irrecevable’’, déclare Birahim Seck, membre du Conseil d’administration du Forum civil dans des propos repris par ce journal.
 
Il ajoute dans les colonnes du même quotidien que ‘’l’acte posé par le gouvernement n’entre point dans une politique de rationalisation des ressources financières’’, tandis que le mouvement Jubanti Sénégal dirigé par le journaliste Mouth Bane exige la suspension du marché et le lancement d’un nouvel appel d’offres.
 
‘’Le Forum civil casse le marché des cartes d’identité numérisées’’, écrit de son côté Le Quotidien. Pour le Forum civil, le marché de gré à gré offert à Iris pour la confection de la nouvelle carte d’identité biométrique est entouré d’irrégularités’’, ajoute-t-il.
 
Le temps ne permettant pas de faire un appel d’offre correct selon le gouvernement est tout simplement irrecevable pour le Forum civil, renseigne Le Quotidien.
 
Pour sa part, Le Soleil s’est intéressé au transport public et inter-urbain en annonçant que le président Macky Sall a réceptionné vendredi 475 bus de Dakar Dem Dikk. 
 
Selon le journal, ces nouveaux bus vont renforcer le parc automobile de la société de transport qui désormais va desservir les villes de l’intérieur.
 
Au cours de la cérémonie, en présence du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne, le président Sall a invité les citoyens à préserver ce patrimoine national, écrit Le Soleil. 
 
ASB