Divers sujets à la Une de la presse quotidienne
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

Divers sujets à la Une de la presse quotidienne

Dakar, 29 nov (APS) - La presse quotidienne reçue ce mardi à l’APS s’intéresse à divers sujets de l’actualité économique, politique et sociale.
 

La rencontre entre le chef de l’Etat, Macky Sall et l’opposition regroupée au sein du Front pour la défense de la République/Manko Wattu Senegal est l’un des sujets qui ont le plus retenu l’attention des quotidiens.
 
Selon Sud Quotidien, initialement prévue ce mardi 29 novembre, elle a été "reportée au jeudi 1er décembre".
 
L’Observateur explique ce report par entre autres l’absence du leader du Grand Parti, Malick Gackou.
 
WalfQuotidien estime qu’à travers cette rencontre, le président Macky Sall "tente de relancer le dialogue national".
 
En attendant, Vox Populi indique que "l’audience avec Macky installe le malaise à Mankoo". Le journal explique que c’est "le choix des huit membres de la délégation de l’opposition" qui constitue la pomme de discorde au sein de cette coalition.
 
La stratégie adoptée par le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo pour juguler l’insécurité à Dakar est également en vue dans la presse quotidienne.
 
Le quotidien Enquête souligne qu’à l’occasion de la rencontre organisée sur les préparatifs du Gamou, M. Diallo a "décliné une batterie de mesures prises par son département pour freiner la criminalité, combattre la folie des malfrats". 
 
"Le plan d’Abdoulaye Daouda Diallo pour traquer les délinquants", titre le journal.
 
L’As détaille le plan du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique en annonçant la construction de commissariats, des recrutements et l’installation de caméras.
 
"Le ministre de l’Intérieur rassure les Sénégalais", commente de son côté Sud Quotidien, soulignant qu’il souhaite "prendre à bras le corps la question des agressions à l’origine de plusieurs morts d’homme".
 
C’est dans ce contexte que le quotidien Enquête revient sur ce qu’il appelle les épidémies d’hystérie collective du Sénégal, énumérant entre autres "crimes gratuits, sacrifices, Djinné Maimouna", "vol de sexe", "appel mortel".
 
Evoquant la commercialisation de l’arachide dont le début de la campagne est fixée au 1er décembre, Le Soleil annonce un fonds de 11, 5 milliards de frs CFA "pour sécuriser les semences". Le journal signale d’ailleurs que "le prix au kilogramme est fixé à 210 frs CFA".
 
Le sujet fait d’ailleurs la une de la plupart des quotidiens, à l’instar de la Tribune qui estime que l’arachide est ainsi "bradée à vil prix". 
 
De son côté, WalfQuotidien note que "les Chinois chamboulent la campagne", avec des huiliers qui risquent de ne pas voir les graines.
 
Le quotidien L’Observateur dénonce lui la "recrudescence de l’accouchement par voie haute". "La mafia de ma césarienne", s’exclame le journal, indiquant que "les coûts varient entre 500 et 600.000 frs CFA dans les cliniques".

ASG/PON