L’affaire Khalifa Sall demeure au premier plan
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’affaire Khalifa Sall demeure au premier plan

Dakar, 14 mars (APS) - Les quotidiens parvenus mardi à l’APS semblent toujours intéressés par l’affaire khalifa Sall, sur laquelle ils reviennent largement à travers des déclarations de son avocat et du porte-parole du khalife général des tidianes.
 
Khalifa Sall et cinq de ses complices présumés ont été placés mardi dernier sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des deniers publics et blanchiment de capitaux.
 
L’As annonce que le porte-parole du khalife général des tidianes a intercédé en faveur de Khalifa Sall auprès du président de la République. Al Amine en a fait la révélation, lundi, en recevant un chef d’entreprise soutien du président de la République.
 
A ce dernier, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine a confié être "personnellement intervenu auprès de Macky Sall pour lui demander de faire preuve de mansuétude à l’endroit de Khalifa Sall", rapporte L’As.
 
"J’ai appelé Macky Sall avant-hier pour qu’il le libère", dit-il de manière plus explicite dans des propos rapportés par le quotidien L’Observateur qui se fait l’écho de ’’confidences’’ du marabout.
 
"Khalifa Sall a commis trop d’erreurs", estime par ailleurs Al Amine. Serigne Abdoul Aziz confie en outre à L’Observateur, au sujet du chef de l’Etat cette fois-ci : "J’ai dit au président que son seul problème, c’est qu’il est inaccessible".
 
Le Quotidien évoque la stratégie de défense par laquelle l’avocate Aïssata Tall Sall compte faire sortir Khalifa Sall de prison en titrant : "Aïssata trace la ligne de défense".
 
Absente lors de l’incarcération du maire de Dakar, Me Sall, après une visite lundi à son client, annonce qu’elle veut faire annuler le délit de détournement des derniers publics retenu contre l’édile et ’’saisir la Cour de la CEDEAO".
 
Me Aïssata Tall Sall entame sa plaidoirie, constate le quotidien La Tribune, affichant à une des déclarations de l’avocate, également maire de Podor : ’’Il m’a convaincue. Il est victime d’une cabale’’.
 
Walf Quotidien semble pour sa part s’étonner du "silence accablant de Tanor", le secrétaire général du Parti socialiste (PS), "plus préoccupé par son bébé HCCT (Haut conseiller des collectivités territoriales), que par son camarade de parti qui croupit en prison depuis maintenant une semaine".
 
Le Soleil annonce "300 milliards de Francs CFA" pour la deuxième phase du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) dont le but est de réduire les inégalités sociales et territoriales.
 
BHC/BK